Stratégie : Munich Re vise 2,8Mds d’euros de bénéfice net en 2016

Le réassureur allemand Munich Re, numéro un mondial, a dévoilé des objectifs financiers annoncés comme « ambitieux » dans un contexte de baisse des tarifs et de taux bas.

Il vise un bénéfice net compris entre 2,3 et 2,8 milliards d’euros en 2016, contre 3,1 milliards engrangés lors de l’exercice précédent. Si cette prévision marque un repli par rapport à 2015, elle n’en est pas moins « ambitieuse », a prévenu le patron de Munich Re, Nikolaus von Bomhard, cité dans un communiqué. Le groupe va aussi racheter jusqu’à onze millions de ses propres actions pour un montant maximum d’un milliard d’euros, selon un communiqué qui précise que cette opération se déroulera du 28 avril 2016 au 26 avril 2017, dates de ses assemblées générales.

Soucieux de raffermir son assise financière, le réassureur bavarois a déjà mené plusieurs rachats du même ordre de grandeur ces dernières années, le dernier en date devant se terminer en avril. Comme ses rivaux, le groupe souffre des taux d’intérêt très bas, qui compliquent sa tâche de faire fructifier les primes versées par ses clients. La concurrence féroce au sein du secteur se traduit également par une baisse des tarifs.

Pour ne rien arranger, « nous ne pouvons pas compter sur des dépenses au titre des catastrophes naturelles inférieures à la moyenne, comme ce fut le cas en 2015 », a déploré M. von Bomhard, qui quittera ses fonctions l’an prochain. Son collègue Joachim Wenning, 51 ans, a été désigné pour lui succéder, a annoncé mardi le réassureur. A la tête de l’activité de réassurance vie internationale depuis 2009, M. Wenning est également chargé des ressources humaines du groupe depuis octobre 2013. Munich Re avait publié le mois dernier des résultats 2015 conformes aux attentes, ce qui lui avait permis d’augmenter son dividende à 8,25 euros par action, contre 7,75 euros en 2014.