Stratégie : Generali avance sur ses objectifs et sur le client en France

L’assureur italien a fait état de son avance sur son plan stratégique face aux investisseurs à Londres mercredi. En France, Eric Lombard mise sur la place centrale du client.

La journée investisseurs de Generali, à Londres, a permis de faire le point sur les avancées du numéro 3 de l’assurance en Europe. Le redressement entamé depuis deux ans maintenant porte ses fruits puisque l’assureur italien se dit « en avance d’un an » sur le plan de marche envisagé. “D’ici à la fin de l’année, nous pourrons dire que l’ensemble du plan a été réalisé”, a confié Mario Greco, administrateur délégué du groupe, qu’il dirige depuis l’été 2012. En forme de cadeau, le patron de Generali a détaillé une hausse des dividendes par la redistribution de 40% son bénéfice en 2015. Un espoir bien accueilli par les investisseurs.

Le client au centre de l’approche “Lombard” en France

Côté France, Eric Lombard, arrivé il y a un an au poste de directeur général, a bouclé le plan stratégique. Avec un chiffre d’affaires qui “va augmenter cette année” pour la première fois depuis 5 ans, comme il l’a dit aux Echos. En toile de fond, une stratégie de recentrage autour du client, qui pousse à “déspécialiser (sic) les réseaux” livrée à l’Argus de l’assurance. Parvenir à multi-équiper des clients qui sont, pour le moment, à 1,8 produit, empêcher les résiliations, sont les missions du nouveau plan qui a transformé l’entreprise jusque dans son top management.

Cette stratégie s’inscrit dans la ligne des travaux de Claude Tendil (cité à deux reprises dans l’Argus) selon Eric Lombard.
Toutefois, la consultation à différents niveaux dans l’entreprise (“900 salariés ont accepté de participer au travail de réflexion“, l’Argus) et les discussions avec les agents généraux (la stratégie “a été très bien accueillie” lors du congrès du mois d’octobre, l’Argus) relève plus de son travail de fond mené depuis un an dans l’entreprise.
Ajoutez à cela des produits ANI et eurocroissance, du digital et une réflexion sur la relation client et vous comprendrez que Generali revient dans la course de l’assurance française modernisée.