Santé : Ouverture des négociations sur les dépassements d’honoraires

Médecins, assurance maladie et complémentaires santé se sont retrouvés mercredi matin pour une première réunion de négociation sur les dépassements d’honoraires, qui pèsent sur l’accès aux soins, a constaté une journaliste de l’AFP.

« J’ai l’espoir que nous puissions trouver un accord par rapport à une situation qui préoccupe les Français. Les dépenses de santé représentent une part croissante des dépenses des ménages dont elles grèvent le budget », a déclaré à la presse le directeur général de l’assurance maladie, Frédéric Van Roekeghem, avant la réunion.

De son côté, le président du principal syndicat de médecins libéraux (CSMF), Michel Chassang, a dit lui aussi avoir « l’espoir de parvenir à un accord » mais s’est dit « sceptique »: “il nous sera difficile de résoudre en un mois et demi ce qu’on n’a pas résolu en 32 ans”, a-t-il affirmé.

Syndicats de médecins et complémentaires souhaitent que l’accord puisse inclure dans le même temps une revalorisation des tarifs du secteur 1 (tarif Sécu) mais la situation économique ne plaide pas en leur faveur.

Henri Mouysset, qui représente les anesthésistes au sein du syndicat Le Bloc, a fait part de sa « grande inquiétude », déplorant que l’on « tape toujours sur le secteur 2 » (médecins à honoraires libres) alors que « les honoraires n’ont pas été réévalués depuis 20 ans ».

Si la négociation n’aboutit pas d’ici l’automne, le gouvernement a prévenu qu’il prendrait des mesures dans le cadre du Budget 2013 de la Sécu.

Les dépassements d’honoraires ont fortement augmenté ces dernières années, représentant 2,4 Mds d’euros en 2011, avec de fortes disparités selon les régions et les spécialités.

François Hollande s’était engagé à les encadrer durant sa campagne, faisant de l’accès aux soins pour tous l’une de ses priorités.

Relayant cet engagement, Marisol Touraine avait suggéré qu’un « contrat » puisse être proposé aux médecins de secteur 2 qui s’engageraient à limiter leurs dépassements, dans une lettre de cadrage envoyée à l’assurance maladie.

Paris, 25 juillet 2012 (AFP)