Santé : Economies et baisses des dépenses en ligne de mire

Dans un entretien au journal Les Echos, Marisol Touraine revient sur le plan d’économie demandé au secteur de la santé. Les dépenses de l’Assurance maladie devrait être ralentie pour une hausse contenue de 1,9% en 2017 et les prix des médicaments devraient permettre 3,5Mds d’euros.

Manuel Valls avait annoncé une économie de 10Mds d’euros sur le secteur de la santé, Marisol Touraine ministre des Affaires sociales et de la Santé, juge cet objectif réaliste “car le projet pour la santé est au cœur d’une politique cohérente, fondée sur des réformes de structures“, dans une interview accordée au journal Les Echos du vendredi 25 avril.

Dans le plan d’économies, Marisol Touraine veut s’en prendre aux médicaments, en favorisant toujours plus les génériques, et en appuyant sur les prix pour les contraindre à la baisse. Ainsi, l’économie pourrait être de 3,5Mds d’euros en trois ans, selon la ministre, qui parle alors de “stabilité“. Les médicaments représentent ainsi plus du tiers du plan d’économies.

D’autres efforts sont prévus sur l’hôpital, ne serait-ce qu’en mutualisant les achats, en accentuant la lutte contre la fraude et en renforçant la chirurgie ambulatoire. Au final, Marisol Touraine explique ne pas vouloir créer de nouvelles franchises et maintient ne pas mettre en œuvre de nouveaux déremboursements. La maîtrise des budgets de l’Assurance maladie table ainsi sur une hausse ralentie des dépenses, de 2,4% en 2014, celles-ci devraient être limitées à 1,9% en 2017.