Santé : Des experts veulent engager un débat pour 2012

Des spécialistes de la santé, praticiens ou experts, dont le neurologue Olivier Lyon-Caen, dénoncent l’orientation « libérale » du système de santé et proposent des réformes dans un livre manifeste signé au total par 123 personnalités.

Intitulé « Manifeste pour une santé égalitaire et solidaire », l’ouvrage publié chez Odile Jacob (189 pages, 12 euros) entend mettre la santé au coeur du débat présidentiel de 2012.

Estimant menacé l’héritage du Conseil National de la Résistance qui a créé la sécurité sociale en 1945, le texte prône « l’accroissement des recettes de l’assurance-maladie solidaire » plutôt qu’un « transfert aux assurances complémentaires et une augmentation du reste à charge ».

Il dénonce la politique de santé actuellement poursuivie « qui avance masquée: celle qui fait de l’hôpital une entreprise, du médecin un technicien
et du soin un commerce ».

« La carte bleue remplacera-t-elle demain la carte Vitale », s’interrogent les cinq auteurs: le professeur Lyon-Caen, le diabétologue André Grimaldi, le président d’honneur de la Société française de santé publique François Bourdillon, le sociologue du CNRS Frédéric Pierru et le responsable de la chaire santé de Sciences Po Didier Tabuteau.

Parmi les 123 signataires du manifeste, on dénombre des praticiens, des responsables syndicaux ou associatifs du secteur de la santé mais aussi des vedettes du cinéma (Anouk Aimée, Yvan Attal, Charlotte Gainsbourg), du sport (Daniel Costantini, entraîneur de handball) ou encore des personnalités comme l’ancien ambassadeur Stéphane Hessel, auteur du best-seller « Indignez-vous » et Michel Tubiana, président d’honneur de la ligue des droits de l’Homme.

« On peut partager certaines de leurs propositions mais certainement pas le même diagnostic », a déclaré jeudi sur France Inter le ministre de la Santé Xavier Bertrand. « Le système de santé français, et c’est pas moi qui le dit, est un des meilleurs au monde », affirme le ministre.
M. Bertrand a dit vouloir rencontrer les auteurs du livre.

Paris, 15 sept 2011 (AFP)