Retraite des agents généraux : FFA et Agéa proches d’un accord

agence assurance
Une agence d'assurance

Selon nos informations, la FFA et Agéa seraient proches d’un accord sur le financement du régime de retraite des agents généraux. Les assureurs pourraient ainsi accepter de continuer à contribuer à hauteur 2,5% du taux de cotisation des AGA pour les deux ou trois prochaines années.

La passe d’armes entre mandantes et agents généraux sur la question de leurs retraites est-elle sur le point d’être réglée ? Depuis ce printemps, les discussions vont bon train entre Agéa et FFA sur le renouvellement de l’accord de financement des compagnies au régime de retraite complémentaire des AGA, les assureurs ayant questionné quelques mois plus tôt leur participation historique au mécanisme.

« Nous sommes dans le cadre d’un renouvellement d’un contrat, […] la convention actuelle arrive à échéance à la fin de l’année. Nous sommes dans le rush final des négociations et chacune des parties, surtout une, utilise tous les moyens à sa disposition pour faire pression sur la négociation », déclarait, le 9 septembre dernier, Florence Lustman, la présidente de la FFA, au micro de News Assurances Pro.

Le taux de cotisation actuel au régime complémentaire est fixé à 8,16%, dont 5,16% réglé par l’agent général et 3% par sa mandante. Sur ce point, les compagnies avaient proposé avant l’été à Agéa un désengagement progressif, avec une contribution qui passerait à 2% en 2022, puis à 1% en 2023. En retour, la fédération nationale des syndicats d’AGA avait présenté un protocole permettant aux assureurs de continuer à contribuer au mécanisme.

Selon plusieurs sources, les deux parties seraient aujourd’hui proches de trouver un accord aux termes duquel les compagnies continueraient de participer au financement du régime à hauteur de 2,5% du taux de cotisation pour les deux ou trois prochaines années. Toutefois, cette « solution de pacification » est soumise à conditions puisque les discussions se poursuivent. Le futur accord devra surtout être présenté à la DSS par Agéa et validé lors de l’assemblée générale de la FFA le 15 décembre prochain.

Durée limitée

Si des lignes de convergence semblent enfin avoir été trouvées entre représentants des agents et des compagnies, elles resteraient cependant à durée limitée. « Agéa avait proposé de redéfinir ce montant de contribution tous les 6 ans. Nous devrons finalement nous remettre autour de la table rapidement », commente un proche du dossier. « De plus, les compagnies abandonneraient tout de même 0,5% de taux de cotisation, ce qui entraînerait une baisse du taux d’appel pour les agents », ajoute ce dernier.

Toujours parmi les propositions faites par Agéa, la possibilité de faire siéger des représentants des mandantes au conseil d’administration de la Cavamac. Sur ce point, « cela n’a jamais été la volonté des mandantes que de participer à la gestion du régime. Cela s’est traduit par une fin de non-recevoir pour les compagnies », explique une autre source. Contactés par News Assurances Pro, ni Agéa, ni la FFA n’ont souhaité faire de commentaire.

Helvetia

Helvetia France, assureur des risques d'entreprises depuis 100 ans.
12 délégations composées d'équipes dédiées et spécialistes : Bordeaux, Colmar, Dakar, La Réunion, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nouméa, Paris et Toulouse.
Commerciaux, souscripteurs, gestionnaires de contrats et gestionnaires de sinistres en région : tous les services au plus près des intermédiaires.

En savoir plus


Que pensez-vous du sujet ?