Résultats Bâloise : L’assureur suisse tire son épingle du jeu au 1er trimestre

    baloise-70Le groupe d’assurances suisse Bâloise a vu son volume d’affaires légèrement augmenter au premier trimestre et a confirmé ses objectifs de croissance à long terme, a annoncé mardi le groupe.

    L’assureur helvétique a enregistré un volume d’affaires (primes et placements dans l’assurance vie) en hausse de 4,7% à 3,5 milliards de francs suisses (2,3 milliards d’euros) sur les trois premiers mois de l’année, a-t-il précisé. Le groupe dépasse ainsi très légèrement les prévisions des analystes interrogés par l’agence AWP, qui tablaient en moyenne sur 3,3 milliards de francs suisses.

    Le secteur dommage a vu son volume d’affaire croître de 3,3% en monnaies locales et le secteur vie de 10,3%, les cours de change ayant eu un impact négatif sur l’activité. L’activité a particulièrement reculé au Luxembourg, avec une baisse de 16,6% sur un an, suivi de la Belgique (-4,5%) et de l’Allemagne (-5,6%), tandis qu’en Suisse l’activité a progressé de 6,6%.

    Bâloise a fait état d’une gestion prudente, indiquant que son exposition nette aux actions a été réduite à 4,8% fin mars et qu’il a limité à 0,06% les dépréciations brutes.

    L’assureur fait également état d’un ratio de solvabilité de 180%, preuve d'”une forte dotation en capitaux” et d'”une grande souplesse financière”.

    Le groupe a confirmé ses objectifs, soit un rendement de capitaux propres de 15% et une augmentation, non chiffrée, de son bénéfice par action. Le groupe table également sur un ratio combiné (rapport des frais de gestion et du coût des sinistres sur le total des primes encaissées) “nettement” inférieur à 100% dans l’assurance dommage.

    Bâloise a réalisé en 2008 un bénéfice net en recul de 52,8% à 386,7 millions de francs suisses (251,3 millions d’euros), après avoir souffert de l’impact de la crise financière.
    Le groupe va par ailleurs prolonger son programme de rachat d’action d’un an environ pour atteindre le seuil des 4% de titres rachetés.

    A la Bourse suisse, l’action Bâloise a cédé 2,45% à 87,50 francs suisses, dans un marché en recul de 0,31% à 7H54 GMT.

    Pour Georg Marti, analyste à la Banque cantonale de Zurich (ZKB), ce résultat est “sans grande surprise” et devrait être accueilli de manière “neutre” par les investisseurs.

    AFP