Résultats 2022 T1 : Swiss Re plonge dans le rouge

Le siège de Swiss Re
Le siège de Swiss Re.

Le géant de la réassurance Swiss Re a publié jeudi une perte trimestrielle nettement plus lourde que prévu sous le poids des réserves pour la guerre en Ukraine, des catastrophes naturelles et des indemnisations pour le Covid-19 en assurance vie.

Au premier trimestre, le groupe suisse a essuyé une perte de 248 millions de dollars (233 millions d’euros), contre un bénéfice net de 333 millions de dollars sur les trois premiers mois de 2021, indique-t-il dans un communiqué. Par comparaison, les analystes interrogés par l’agence suisse AWP s’attendaient en moyenne à une perte de 82 millions de dollars de janvier à mars.

Le groupe qui fait office d’assureur pour les assureurs a mis de côté 283 millions de dollars pour couvrir les frais découlant de la guerre en Ukraine. S’y est ajoutée une facture de 524 millions de dollars pour les catastrophes naturelles, sous le poids des inondations en Australie et tempêtes en Europe en février.

Sa branche d’assurance vie a également couvert 501 millions de dollars de demande d’indemnisation pour les décès liés au Covid-19, face à une hausse du taux de mortalité aux Etats-Unis durant les deux premiers mois de l’année. Ses retours sur investissement dans ses placements ont également décliné avec la volatilité des marchés depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie fin février.

Les revenus des primes ont toutefois grimpé de 4% par rapport au premier trimestre l’an passé, à 10,6 milliards de dollars, le groupe bouclant avec succès la période de renouvellement des contrats en avril. Les volumes des primes ont augmenté de 15% dans ses activités de réassurance dommages en avril.

Que pensez-vous du sujet ?