Résultats 2019 T1 : Swiss Re plombé par les Cat’ Nat’

le siege de Swiss Re

Le géant suisse de la réassurance Swiss Re a fait état vendredi d’une baisse de son bénéfice au premier trimestre sous le poids des catastrophes naturelles, dont les inondations en Australie, mais aussi de l’accident d’un avion d’Ethiopian Airlines.

Son bénéfice net sur le trimestre s’est contracté de 6,1% par rapport au premier trimestre l’an passé, à 429 millions de dollars (384 millions d’euros), a indiqué Swiss Re dans un communiqué, les lourdes pertes dans ses activités d’assurance dommages ayant été en partie compensées par l’assurance vie et santé.

Sa division d’assurance dommages a vu son bénéfice dégringoler à 13 millions de dollars, contre 345 millions un an plus tôt, a détaillé le groupe qui fait office d’assureur pour les assureurs.

Les coûts d’indemnisations pour les inondations dans le Nord du Queensland en Australie se sont chiffrés à 210 millions sur le trimestre auxquels se sont ajoutés 90 millions de dollars de frais liés à l’accident sur Ethiopian Airlines et à l’immobilisation de flottes de Boeing 737 MAX qui a suivi.

Le trimestre a également été marqué par le cyclone Idai au Mozambique ainsi que par les frais découlant encore du typhon Jebi au Japon en septembre dernier. Ses activités d’assurance vie et santé ont toutefois contribué à amortir le repli, dégageant un bénéfice de 328 millions de dollars, contre 201 millions au premier trimestre un an plus tôt.

Les recettes des primes ont grimpé de 5,5%, sur le trimestre, à 8,7 milliards, les volumes augmentant de 18% lors des renouvellements de contrats en avril en particulier sous l’impulsion du Japon, où les prix ont augmenté. Son directeur général, Christian Mumenthaler, a dit “rester optimiste” pour l’assurance dommages au regard de ces renouvellements. Le groupe continue d’évaluer la possibilité d’introduire en Bourse sa filiale ReAssure, spécialisée dans la gestion de portefeuilles d’assurance fermés, qui constitue un de ses grands projets pour 2019.