Résultats 2019 S1 : Bénéfice net en forte hausse pour Aegon

    Aegon

    L’assureur néerlandais Aegon a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 26% au premier semestre, poussé par des gains réalisés sur investissements et des charges moins importantes, malgré un début d’année “turbulent”.

    Le bénéfice net s’est établi à 618 millions d’euros, contre 491 millions d’euros l’année précédente à la même période, a indiqué dans un communiqué le groupe, qui ne publie pas de chiffre d’affaires sur la période. Le bénéfice net d’Aegon au premier semestre 2018 avait été plombé par une perte sur la vente de ses activités irlandaises, ainsi que par des charges liées à des programmes de restructuration. Le groupe s’attendait néanmoins à
    réaliser des économies substantielles par la suite.

    Le résultat opérationnel d’Aegon a chuté de 5% au cours des six premiers mois de 2019 pour atteindre plus d’un milliard d’euros, avec une baisse de 4% pour la région “Amériques”. Le groupe explique cette diminution par des coûts liés à ses investissements visant à soutenir la croissance. “Dans une première moitié d’année turbulente, les mouvements de marché ont eu un impact négatif sur la situation du capital aux Pays-Bas”, a réagi le directeur exécutif du groupe, Alex Wynaendts, cité dans le communiqué.

    M. Wynaendts se félicite toutefois de programmes de couverture “efficaces”, qui ont permis au groupe de “se protéger contre une baisse des taux d’intérêt”. Le retour sur fonds propres (ROE) a chuté de 50 points de base pour atteindre 9,6%. Le ratio de solvabilité II s’est lui établi à 197%, impacté par des conditions de marché défavorables. Les investisseurs ont boudé ces résultats. Coté à la Bourse d’Amsterdam, le titre Aegon perdait 7,39% à 3,47 euros vers 10H00 (08H00 GMT), au sein d’un indice AEX en baisse de 0,15%.

    Le groupe a annoncé une augmentation de 7% de son dividende intérimaire, à 15 centimes par action. Né en 1983 de la fusion de deux sociétés d’assurance néerlandaises, Aegon
    emploie quelque 28.000 personnes et revendique près de 29 millions de clients dans une vingtaine de pays, notamment aux Pays-Bas, aux États-Unis et en Grande-Bretagne.