Résultats 2017 S1 : Indicateurs au vert pour Aviva au niveau groupe et en France

L’assureur britannique Aviva a publié jeudi un bénéfice net multiplié par 5 à 637 millions de livres (711 millions d’euros), profitant d’une activité en hausse et de sa présence à l’international. En France, le résultat opérationnel bondit de 19%.

Sa rentabilité a progressé à la fois dans l’assurance-vie, sa principale activité, mais également dans l’assurance dommages et la santé, ainsi que dans la gestion d’actifs, selon un communiqué. « Pour la quatrième année consécutive, nous avons augmenté notre bénéfice opérationnel, en hausse de 11%, ce qui reflète les performances positives des activités d’Aviva à travers le monde », souligne Mark Wilson, directeur général, cité dans le communiqué.

Fort de ces bons résultats, le groupe en profite d’ailleurs pour annoncer une hausse du dividende de 13%. Le groupe relève qu’il est en croissance à la fois au Royaume-Uni, en Europe et dans la gestion d’actifs avec Aviva Investors, secteur dans lequel il fait figure de poids lourds européen.

Aviva se montre confiant pour le Royaume-Uni alors que ses résultats du deuxième trimestre 2016 avaient été secoués par les conséquences du vote pour le Brexit, qui avait occasionné des secousses sur le marché des fonds immobiliers et donc sur sa branche de gestion d’actifs. « Nous grandissons et investissons au Royaume-Uni », avec des résultats en hausse dans le pays dans l’ensemble des activités, note M. Wilson. Par branche, l’assurance-vie a vu son résultat opérationnel progresser de 8% pour l’ensemble du groupe, portée notamment par des effets de change positifs pour ses activités en Europe. En Asie, il relève toutefois une « modeste croissance », obtenue surtout grâce à la Chine.

En assurance dommages et santé, la rentabilité a bondi de 25%, grâce aux changes et à une acquisition en 2016 d’une société canadienne, RBC Insurance. Enfin, en gestion d’actifs, le bénéfice opérationnel est en hausse de 45%, sous l’effet d’une hausse des actifs sous gestion, qui s’élevaient à fin juin à 351 milliards de livres.

Zoom sur le marché français

Sur le marché français, le groupe bénéficie d’une hausse de 2,4% à 917,8M d’euros du chiffre d’affaires d’Aviva France en dommages et santé. Une évolution que le groupe explique par « le bon dynamisme de son réseau d’agents », mais également par un premier semestre plus clément sur le front des climatiques.

En vie, la réorientation des efforts commerciaux sur les unités de compte permet à Aviva France d’améliorer la valeur des affaires nouvelles de 25% à 128,2M d’euros, contre 102,3M d’euros au premier semestre 2016. La part des UC atteint ainsi 36% des affaires nouvelles (23% sur les affaires nouvelles Afer).
En prévoyance, la valeur des affaires nouvelles grimpe de 39% à 57M d’euros.

Au global, le résultat opérationnel IFRS, vie dommages et santé gagne 19% à 274,4M d’euros. « Pour ce premier semestre 2017, Aviva France présente un résultat opérationnel en nette croissance, largement portée par les bons résultats de nos activités Dommages. Bien que la collecte Vie soit en léger recul, en ligne avec le marché, la valeur de nos affaires nouvelles Vie est en forte progression comme voulu dans notre stratégie d’une croissance rentable de nos activités. Ces bons résultats financiers démontrent que nous avons bien accéléré la mise en œuvre de notre plan de transformation comme nous le souhaitions avec une discipline budgétaire qui contribue également à nos profits », déclare Patrick Dixneuf, directeur général d’Aviva France.

Avec agence