Résultats 2016 T3 : Chiffre d’affaires stable à fin septembre pour Axa

INFOGRAPHIES – Axa a dévoilé ses résultats pour les neuf premiers mois d’activités de l’exercice 2016. Le chiffre d’affaires augmente légèrement grâce, notamment, à la branche dommages.

Sur les neuf premiers mois de l’année, Axa a enregistré un chiffre d’affaires quasi stable (+0,4%) à 75,7Mds d’euros. « Au cours des neuf premiers mois de l’année 2016, AXA a poursuivi sa politique de croissance sélective en ligne avec les priorités de notre nouveau plan stratégique Ambition 2020 », a commenté Thomas Buberl, directeur général du groupe, pour expliquer cette stabilité.

Plus précisément, l’assureur français affiche un recul de son chiffre d’affaires en vie, épargne, retraite (-0,9%), qui représente près de 60% de son activité totale. La croissance du fonds générale n’a pas compensé la baisse du chiffre d’affaires en unités de compte et OPCVM. La marge sur affaires nouvelles se contracte de 0,4%, conséquence de « La détérioration des marges en région Asie du Sud-Est, Inde et Chine. »

Le collecte nette s’établit à 4,9Mds, portée par la prévoyance et la santé en France, au Japon, à Hong Kong et en Suisse et les unités de compte. La collecte nette du fonds général recule quant à elle de 900M d’euros.

Axa France victime de la loi Hamon

En dommages, l’activité a été plus soutenue avec un chiffre d’affaires en hausse de 3%, « principalement soutenue par un effet tarifaire de 3% en moyenne », indique un communiqué. Les marchés à forte croissance affichent une hausse de 10% de l’activité en prenant en compte les fortes revalorisations en Turquie. En excluant ce pays, l’augmentation se porte à 5%. Sur les marchés matures, le chiffre d’affaires grimpe de 2%. L’assurance du Direct progresse quant à elle de 6% « reflétant principalement une forte croissance au Japon, au Royaume-Uni, en France et en Pologne », indique le groupe.

En termes de contrats, Axa France semble pâtir de l’effet loi Hamon. Alors que le nombre net de nouveaux contrats augmente de 280.000 au niveau groupe, il affiche un net recul de 88.000 unités en France.

Enfin, en gestion d’actifs, Axa affiche sur les neuf premiers mois une collecte nette de 18 milliards d’euros contre 32 milliards l’an dernier à la même période. Elle a été négative à hauteur de 12 milliards euros au sein d’Alliance Bernstein après la perte de deux mandats institutionnels.

En termes de solvabilité, Axa présente à fin septembre un ratio de solvabilité II à 191% en baisse de 6 points comparé à fin juin, essentiellement sous l’effet de changements de normes réglementaires, mais reste dans la fourchette définie dans son plan stratégique.

Les chiffres clés en une infographie