Résultats 2016 T2 : Munich Re « tient la barre »

Le poids lourd mondial de la réassurance Munich Re s’est dit mardi en mesure d’atteindre ses objectifs de bénéfices annuels, après des performances en recul limité au deuxième trimestre.

Le groupe allemand dont le coeur de métier est d’épauler les assureurs contre les risques qu’ils encourent, a enregistré sur la période d’avril à juin un bénéfice net part du groupe en recul de 9% à 974 millions d’euros. Alors que les résultats du premier trimestre avaient déçu, les entrées de primes brutes, l’équivalent du chiffre d’affaires dans le secteur de l’assurance, sont en recul au deuxième trimestre de 4,3% à 11,93 milliards d’euros, tandis que le bénéfice opérationnel a fondu de 19,5% à 1,46 milliard d’euros.

« Avec un bénéfice (net) sur le premier semestre de 1,4 milliard d’euros, nous sommes sur la bonne voie pour atteindre notre objectif annuel de 2,3 milliards d’euros », a assuré, dans un communiqué, le patron Nikolaus von Bomhard. Le groupe bavarois avait toutefois déjà revu à la baisse en mai cet objectif, portant initialement sur une fourchette allant de 2,3 à 2,8 milliards d’euros de bénéfice net annuel.

Nikolaus von Bomhard met en avant que les résultats du deuxième trimestre ont tenu la barre, et ce, malgré un montant accru de dépenses liées à des catastrophes naturelles, notamment des incendies au Canada et tremblements de terre au Japon. Par ailleurs, Munich Re, qui comme le secteur financier peine à faire fructifier son argent dans un contexte de taux d’intérêts au plus bas, estime avoir « réussi avec succès à résister aux turbulences des marchés dans la foulée du référendum britannique sur le Brexit ».