Résultats 2015 T1 : Bénéfice net en hausse de 37% en assurance pour Ageas

L’assureur belge Ageas a publié vendredi des résultats trimestriels meilleurs qu’attendu, avec une progression de 37% du bénéfice net de l’assurance, qui a profité d’une croissance de ses activités en Asie.

Le bénéfice net s’est établi à 241,4 millions d’euros au premier trimestre, une multiplication par huit qui s’explique par le fait que des éléments financiers exceptionnels avaient affecté les résultats du premier trimestre 2014.

Ageas, héritier du bancassureur belgo-néerlandais Fortis démantelé pendant la crise financière, en a en effet récupéré un portefeuille d’actifs douteux. Ces éléments n’ont pas pesé en ce début d’année 2015.

Dans l’assurance, son coeur de métier, le groupe a vu son bénéfice net progresser de 37% à 198 millions d’euros. Dans le détail, le bénéfice net des activités vie s’est établi à 148 millions d’euros et celui des activités non-vie à 50 millions d’euros.

“L’année 2015 a bien commencé, comme le montrent la croissance poursuivie des encaissements et l’augmentation du résultat net”, a réagi dans un communiqué le patron du groupe, Bart De Smet. “Tous les segments ont concouru à ces chiffres encourageants mais l’Asie se démarque à nouveau par son importante contribution à notre croissance commerciale”, souligne-t-il.

L’action du groupe gagnait 2,09% à 33,03 euros vers 07H25 GMT à la Bourse de Bruxelles, dans un marché en hausse de 1,06%. L’encaissement trimestriel total atteint près de 10 milliards d’euros pour
la première fois, soit une hausse de 28% dont 14% proviennent d’un effet de change favorable.

Le groupe a bénéficié de la croissance continue des volumes d’assurance vie en Asie et, dans une moindre mesure, en Europe continentale, tandis que l’encaissement en non-vie affiche une progression plus modeste.

En Asie, le bénéfice net a atteint 58 millions d’euros, soit une hausse de 51%. L’encaissement a augmenté de 47%, grâce à des ventes en hausse, particulièrement en Chine et Thaïlande.

En Belgique, le bénéfice net a progressé de 9% à 95 millions d’euros. En Europe continentale, il a augmenté de 17% à 29 millions d’euros, et au Royaume-Uni, il a atteint 16 millions d’euros contre une perte de 6 millions d’euros un an plus tôt pour cause d’intempéries.

Le groupe ne fournit pas de prévision chiffrée pour ses résultats annuels. “Nous continuerons à rechercher des moyens d’encore améliorer notre performance opérationnelle à l’avenir”, se contente d’indiquer M. De Smet.

“La persistance de faibles taux d’intérêts demeure un défi” pour les activités du groupe en assurance vie en Europe, souligne-t-il, mais “la rentabilité de nos portefeuilles existants n’en sera pas fondamentalement affectée”.