Résultats 2015 : Covéa dépasse le milliard de résultat net

VIDEO/INFOGRAPHIES – Covéa a livré des résultats plus détaillés sur son activité en 2015 après quelques tendances livrées en début d’année. La mutuelle d’assurance dépasse les 17Mds d’euros de chiffre d’affaires et le milliard de résultat net.

« 2015 a été une bonne année, comme pour l’ensemble du secteur », lance en préambule Thierry Derez, PDG de Covéa. La Sgam regroupant notamment Maaf, MMA et GMF, affiche un chiffre d’affaires à 17.252 euros en hausse de 5,2%. Assurance vie, comme assurance non-vie participent à cette hausse avec respectivement des croissances de +6,1% et 4,8%.

Même constat par segment, tous en croissance par rapport à 2014

En santé, l’effet ANI n’a pas donné sa pleine mesure selon le groupe qui annonce une érosion moins importante que prévu de son portefeuille individuelle. Il recule d’environ 10% pour Maaf et MMA quand celui de GMF, moins concerné par l’ANI a continué de croître. En collective, Covéa affirme avoir signé 13.000 entreprises en 2015. Le nombre de bénéficiaires grimpe ainsi de 4,2% à 1,3 million et le chiffre d’affaires s’établit à 454M d’euros. En 2016, la Sgam va poursuivre son développement sur ce segment, avec notamment le développement de l’activité d’acceptations en réassurance et la constitution d’un pôle Défense et Sécurité. Des discussions sont actuellement menées avec Unéo et MGP. L’assemblée générale du second s’est prononcée en faveur du projet. Celle du premier doit se tenir la semaine prochaine.

En dommages, Christian Baudon, directeur général assurances souligne que « le delta Hamon nous est resté favorable », avec notamment 190.000 véhicules et 120.000 habitations supplémentaires. L’année 2015 a par ailleurs été marqué par une baisse de la fréquence de l’ordre de 8 à 15% en IRD et de 2% à à 4% pour l’auto en termes de sinistralité. Reste qu’en automobile les coûts moyens ont augmenté sous l’effet de la revalorisation des sinistres lourds en automobile et de la hausse du coût des pièces auto et de la main d’oeuvre. Seul événement d’ampleur du précédent exercice, les violentes intempéries du mois d’octobre dans le Sud-Est a donné lieu au versement de 118M d’euros. Le ratio combiné du groupe s’améliore de 0,3 point à 98,5%.

Les récentes inondations et pluies de grêles qui ont touché la France pèseront certainement plus, avec au 7 juin près de 30.000 dossiers ouverts, dont 15.500 pour les inondations dans les bassins de la Seine et du Loing et un coût moyen de 8.000 euros par sinistre contre environ 5.000 euros pour les intempéries du mois d’octobre 2015.

Dernier point abordé par le groupe, le développement on l’international. L’année a été marqué par une forte augmentation de l’activité au Royaume-Uni (+54% à 776M d’euros) en raison, notamment de l’intégration de Sterling. Le chiffre d’affaires international représente désormais 15% de l’activité du groupe.