Résultats 2014 S1 : L’activité d’Agéas tirée par l’Asie

L’assureur belge Ageas a enregistré des résultats solides au premier semestre 2015, grâce au dynamisme de ses activités en Asie, en particulier en Chine et en Thaïlande, et à des effets de change positifs.

L’encaissement total a progressé de 21% à 16,6 milliards d’euros par rapport à la même période de l’an dernier. L’effet de change favorable sur l’encaissement total est de 13% depuis le début de l’année, note Ageas.

L’encaissement a principalement augmenté en Asie (+47%) à 9,8 milliards d’euros, porté par des primes plus élevées en vie, notamment en Chine et en Thaïlande, explique le groupe. En revanche l’encaissement en Europe continentale est en baisse de 4% à 2,7 milliards d’euros, en raison de ventes en recul au Luxembourg.

Le bénéfice net des activités d’assurance est en hausse de 48% à 504 millions d’euros, dont 12% liés à un effet de change favorable. Le bénéfice net du groupe, à 469 millions d’euros, prend en compte une perte nette du compte général de 35 millions d’euros en raison du “passif RPN(I)”, un instrument financier lié au bancassureur belge Fortis, démantelé en 2008. Ageas, qui en est l’héritier, a récupéré de Fortis un portefeuille d’actifs douteux à la valeur très volatile.

Dans l’ensemble, “le premier semestre témoigne une fois de plus des progrès que nous accomplissons vers la réalisation de nos objectifs stratégiques”, a commenté dans un communiqué le patron du groupe, Bart De Smet, notant que “l’Asie, en particulier la Chine et la Thaïlande, a été le principal moteur de l’amélioration de nos résultats”.

“Nous référant à ce bon premier semestre et à notre performance opérationnelle globale, nous pensons que 2015 sera un bon cru pour Ageas”, prédit-il sans donner de prévision chiffrée. Par ailleurs, le groupe a annoncé mercredi également un programme de rachat d’actions pour un montant de 250 millions d’euros, et qui courra jusqu’au 5 août 2016.