Résultats 2014 S1 : Chiffre d’affaires en progression pour Euler Hermes

    Heuler Hermes

    Euler Hermes annonce pour le premier semestre 2014 un chiffre d’affaires en hausse ainsi qu’un résultat net en progression. L’assureur-crédit enregistre surtout un ratio combiné net en baisse par rapport aux six premiers mois de 2013.

    Avec une hausse de 2,2% à taux de change constants (+1,3% à taux de change courants), le chiffre d’affaires d’Euler Hermes enregistre pour les 6 premiers mois de 2014, une progression ralentie par rapport aux trois dernières années, à 1,269Md d’euros. “La France et l’Allemagne, où le marché ralentit et la pression concurrentielle s’intensifie, sont particulièrement impactées tandis que les marchés en croissance affichent toujours une solide progression, +12% à taux de change constants”, explique l’assureur-crédit dans un communiqué.

    En parallèle, Euler Hermes affiche sur le premier semestre de l’année un résultat opérationnel courant en croissance de 9,1% à 244,7M d’euros, une amélioration qui “provient principalement du résultat technique (+28,9M d’euros) liée à la diminution du ratio combiné net (73,1% par rapport à 76,4% au premier semestre 2013)”, indique ensuite l’enseigne.

    Le résultat net de l’assureur-crédit atteint lui les 173,2M d’euros, en progression de 19% sur une base comparable, en excluant une plus-value réalisée au premier trimestre 2013 sur l’apport de sociétés à Solunion, la Joint-venture avec Mapfre.

    A l’international, “la progression du Groupe est satisfaisante dans les marchés en croissance que sont l’Amérique, l’Asie et le Moyen-Orient. La reprise économique reste cependant timide dans une grande partie de l’Europe, bien que les indicateurs macroéconomiques de ces pays doivent montrer prochainement des signes d’amélioration”, peut-on lire ensuite dans le communiqué.

    “Alors que le niveau des défaillances reste élevé dans la plupart des secteurs de l’économie, nous sommes restés vigilants sur la souscription des risques, ce qui a fait baisser notre niveau de sinistralité par rapport au premier semestre de l’année 2013”, conclut Wilfried Verstraete, président du directoire d’Euler Hermes.