Résultats 2013 : Bénéfices et marges en hausse pour CNP Assurances

Le siège de CNP Assurances à Paris

Bon premier semestre de CNP Assurances qui maintient sa stratégie de rentabilité et profite du développement du Brésil.

Avec un résultat net de 583M d’euros et un résultat courant de 529M d’euros, CNP Assurances a réalisé un bon premier semestre 2013, marqué par des hausses plus ou moins importantes.
Le chiffre d’affaires croît de 5,6% à 14Mds d’euros, le résultat net s’apprécie de 7,9% à 583M d’euros donc. Les marges de l’assureur bondissent également de 4,2 points en moyenne, avec un pic pour la France à +5,2 points et malgré un Brésil en baisse de 1,6 points… mais qui bénéficie d’un ratio de 33,9% de marge sur affaires nouvelles.
La hausse des marges est en ligne avec notre orientation stratégique” commente Frédéric Lavenir, le directeur général de CNP Assurances.

Le Brésil participe pleinement aux bons résultats du groupe au cours de ce premier semestre. Pour la zone Amérique Latine, qui regroupe Brésil et Argentine, le développement se poursuit “malgré le contexte du mois de juin“, selon Frédéric Lavenir qui fait référence aux tensions sociales. En comparaison du premier semestre 2012, l’activité augmente de près d’un tiers, à 32% à taux de change constant, “ce qui se passe de commentaires” selon le directeur général.

Décollecte en France

En France, CNP Assurances accuse toutefois une collecte nette négative de 900M d’euros. Les chiffres d’affaires et collectes brutes baissent également sur l’épargne alors que les autres segments se maintiennent. Mais dans le même temps, les résultats s’améliorent. Les réseaux BPCE et Banque Postale ont en effet changé de stratégie et se concentrent maintenant sur la vente d’UC. La Banque Postale porte à elle seule une grande partie de la décollecte en euros, selon CNP. “La production de BPCE est en croissance assez forte, avec un rééquilibrage entre les fonds euros et les unités de compte, tandis que la production de la Banque Postale s’est faite avant tout en unités de compte” confiait Antoine Lissovski, directeur général adjoint.
La stratégie de CNP Assurances, qui consiste de s’ouvrir à une clientèle patrimoniale qu’elle n’a pas en portefeuille est toujours d’actualité, avec des travaux en cours et une réflexion sur une architecture ouverte.