Résultats 2012 : RSA enregistre un bénéfice en recul de 41% au premier semestre

L’assureur britannique RSA a enregistré au premier semestre un bénéfice net de 164M de livres (206M d’euros) en baisse de 41%, annonce un communiqué du groupe.

Le contexte économique pèse sur les performances des compagnies d’assurance, ce même outre-Atlantique, comme en attestent les résultats du groupe RSA, dévoilés lundi dans un communiqué. L’assureur britannique voit son bénéfice net chuter de 41% au premier semestre 2012, à 164M de Livres (206M d’euros).

Le résultat d’exploitation du groupe souffre d’une baisse de 23%, passant de 408M de livres (512.697M d’euros) à 316M (397.139M d’euros). Les fonds propres sont aussi en recul à 3.730Mds d’euros, soit un baisse de 2%.

Le ratio combiné du groupe est de 95,2%. Il était de 93,2% en 2011. Simon Lee, président du groupe, voit dans ce chiffre la conséquence « des conditions météorologiques défavorables au Royaume-Uni et l’impact des deux tremblements de terre italiens en mai ». L’assureur prévoit néanmoins de finir l’année avec un ratio combiné inférieur à 96%.

Croissance sur les pays émergents 

Tous les indicateurs ne sont néanmoins pas à la baisse. Les primes nettes émises ont augmenté de 2% en 2012, pour atteindre 4,3Mds de livres (5,404Mds d’euros). Cette hausse est le fruit d’une croissance sur les marchés émergents et au Canada. L’acquisition de l’Union Canadienne permet au groupe de consolider sa troisième position sur le marché, souligne le communiqué.

Au Royaume-Uni, berceau du groupe, ce sont les branches habitation et animaux qui soutiennent la croissance des primes de RSA. Les cotisations auto y sont en baisse de 19%. Avec ce développement international, les primes collectées hors Royaume-Uni devraient réprésenter 70% des primes totales du groupe d’ici 2015.