Résultats 2011 : La Matmut améliore son résultat et veut se diversifier

La Matmut a réalisé une année 2011 marquée par une baisse de son chiffre d’affaires mais un résultat net en hausse grâce à une moindre sinistralité. La mutuelle rouennaise s’oriente vers la santé et les produits d’assurances de personne pour se diversifier.

Avec un chiffre d’affaires en baisse de 1,4% à 1,8Md d’euros, la Matmut ressemble à ses consoeurs mutuelles d’assurances spécialisées dans le dommage. Impacté par la baisse de la collecte en vie , « une baisse volontaire » pour « une activité que nous avons freiné » selon le président Daniel Havis, la Matmut enregistre un résultat net en hausse de 87,7% à 25,4M d’euros.

Daniel Havis reste d’ailleurs sur les positions exprimées devant notre caméra lors d’une rencontre organisée en janvier dernier par La Lettre de l’Assurance sur la place de l’assurance-vie dans les bilans et stratégies des assureurs. Pour 2011, la Matmut a réalisé une collecte brute de 114M d’euros, contre 244M en 2010. La mutuelle d’assurances recherche d’ailleurs un partenaire pour transférer le portefeuille et signer un accord de distribution. « Une annonce en ce sens devrait être faite d’ici à la fin de l’année » a confirmé Daniel Havis.

Hormis ce segment, tous les autres indicateurs sont en positifs. Le contrat Santé individuelle lancé en 2010 réalise un chiffre d’affaires de 23M d’euros, porté par de nouveaux sociétaires, alors qu’il était avant tout pensé pour mutliéquipé les sociétaires présents… La Matmut voit ainsi 30% des souscriptions venir de l’extérieur du groupe.

Autre point fort de la mutuelle d’assurances, les produits entreprises, chasse, plaisance ou encore PJ qui entrent dans la catégorie « autres assurances ». Dans ce domaine, 3,8% des 6,5 millions de contrats comptent pour 16,6% du chiffre d’affaires. Car la Matmut reste très dépendante au produit auto, qui représente 52,3% de son chiffre d’affaires et 42,7% de ses contrats. Grâce à une baisse de la sinistralité, le résultat s’améliore, mais le ratio combiné reste élevé, à 102% en 2011.