Résultats 2010 : Hausse du bénéfice net de 34,8% pour Aviva qui se montre confiant pour 2011

L’assureur britannique Aviva a annoncé jeudi avoir réalisé en 2010 un bénéfice net part du groupe de 1,46Md de livres (1,72Md d’euros), en hausse de 34,8% par rapport à 2009, en prévoyant une nouvelle phase de croissance pour l’année en cours.

Aviva, deuxième assureur britannique par la capitalisation derrière son grand rival Prudential, a précisé dans un communiqué que son bénéfice d’exploitation avait augmenté de 26%, à 2,55Mds de livres, dans le haut de la fourchette prévue par les analystes.

Par branches d’activité, le bénéfice d’exploitation du groupe a augmenté de 9,4% dans les assurances générales et de santé, alors qu’ils avaient baissé de 20% l’année précédente dans cette branche.

Il a également augmenté de manière significative dans la gestion de fonds, ainsi que l’assurance-vie, épargne et retraite. Le groupe, qui avait renoué avec les bénéfices en 2009 après de fortes pertes en 2008 liées à la crise financière, confirme ainsi son rétablissement.

Il a prévu de verser un dividende annuel par action de 25,6 pence, en hausse de 6,6%. Le surplus de capital atteignait 3,8 milliards de livres fin décembre, et restait solide malgré une baisse par rapport aux 4,5 milliards de fin 2009.

Le directeur général du groupe Andrew Moss s’est félicité d’une « excellente
performance annuelle » malgré « situation économique difficile ». Il a promis de poursuivre sa stratégie actuelle, qui est de « se concentrer sur les marchés où Aviva est déjà fort ».

« Nous continuerons à prospérer en 2011 », a-t-il assuré, en pointant également la politique de réduction de coûts poursuivie par le groupe. Aviva a choisi de se concentrer sur l’Europe, qualifiée par le groupe de « centre mondial de l’épargne » et qui présente selon ses dirigeants un potentiel sans équivalent en raison du poids des fonds de retraite. Il a ainsi délaissé les acquisitions en Asie ou dans les pays émergents pour tenter de rattraper son rival Prudential.

Les investisseurs ont apprécié ces choix et leurs résultats: vers 14H30 GMT, l’action du groupe grimpait de 2,36% à 460,60 pence, dans un marché londonien en hausse de 1,52%.

Londres, 3 mars 2011 (AFP)