Réseaux / Distribution : Generali France refond son extranet

Generali France vient de déployer son nouvel extranet LEA à l’ensemble de son réseau de distribution. Entièrement modernisé, ce portail a notamment pour but d’attirer plus d’intermédiaires chez l’assureur .

Totalement refondu, LEA (pour Lien Extranet Apporteurs) vient d’être déployé auprès des 5.000 intermédiaires de Generali France ( 1.000 agents généraux, 3.000 courtiers, 250 chargés de clientèle de La France Assurance Conseil). Plus simple et performant, le portail se compose désormais de deux parties distinctes : d’un côté une base documentaire avec des informations techniques et commerciales, des services métiers et de l’actualité, de l’autre, les outils de gestions permettant aux intermédiaires de trouver plus simplement les contrats IARD et vie plus simplement. « Avant, l’intermédiaire avait une vision par contrat et non par client », explique Patricia Barrère, directrice de la promotion des ventes chez Generali France. « Aujourd’hui il peut désormais avoir accès à l’ensemble des contrats d’un même client et peut ensuite gérer la vente, la gestion ou l’après-vente directement par LEA», poursuit-elle.

Des intermédiaires impliqués

Afin de procéder correctement à cette refonte débutée dès 2009, Generali France a souhaité avoir l’avis de ses intermédiaires pour apporter les modifications nécessaires. Ainsi, LEA se dote désormais d’un moteur de recherche plus performant, d’une page d’accueil personnalisable et il est même possible d’envoyer des courriers électroniques directement via l’extranet. Enfin, les Courtiers Premium peuvent eux accéder à des services supplémentaires comme de l’information juridique dédiée par exemple. « Notre but est d’attirer le plus de courtiers possible, car la refonte de cet extranet permet une amélioration du temps commercial et par conséquent une augmentation du nombre de prospects », poursuit Patricia Barrère. « Les premiers retours de la part de nos intermédiaires sont positifs, même si nous aurons évidement des corrections à apporter sans cesse. La phase d’appropriation est très intuitive et nous ferons des bilans étape par étape » conclut-elle.