Réseau de soins : Kalivia et audioprothésistes vers une sortie de crise

Depuis quelques semaines et le lancement de l’appel à candidatures de Kalivia, le feu couve entre le réseau de soins et les audioprothésistes. En cause, les modalités de la charte qualité.

Les représentants des ORL et des audioprothésistes sont unis contre la charte qualité de soins Kalivia visant à établir les modalités d’intégration de son réseau de soins. Dans un communiqué commun, le Syndicat National des Audioprothésistes (Unsaf), le Collège National d’Audioprothèse (CNA) et le Syndicat National des Entreprises de l’Audition (Synea) s’inquiétaient de la réalité de l’ouverture du réseau Kalivia.

L’offre Prim’audio cristallise également les tensions. “Nous avons proposé et participé à un effort social pour une population vulnérablevque sont les bénéficiaires de la CMU-C. Il es injustifié et totalement déséquilibré de fournir à des millions de bénéficiaires potentiels de Kalivia, sans conditions de ressources, des appareillages aux mêmes conditions tarifaires que l’offre CMU”, peut-on lire dans le communiqué. L’offre Pirm’audio prévoyait ainsi un plafonnement à 700 euros des prothèses numériques de classe D anti-larsen.

Boycott de l’appel à candidatures

Au début du mois d’avril, le Syndicat de ORL (Snorl) est venu se greffer à la colère des audioprothésistes pointant du doigt la charte qualité. “Pour favoriser l’appareillage des déficients auditifs, Kalivia souhaite proposer aux bénéficiaires du réseau un service de prévention auditive. Le centre offre ainsi à tout bénéficiaire du réseau un bilan auditif, sans frais ni obligation d’achat comprenant une otoscopie, une audiométrie tonale et vocale”. Une pratique réservée aux professionnels de santé rappelle le syndicat.

Les représentants des ORL et des audioprothésistes avaient alors appelé “à ne pas répondre à l’appel à propositions de Kalivia.” Dans un communiqué, le réseau de soins annonce avoir renouer “un dialogue constructif” et avancer sur un appel à propositions complémentaire exceptionnel avant l’été. “Le calendrier de travail est en cours de rédaction, la première réunion étant fixée début mai”, explique le même communiqué cosigné par Kalivia, l’Unsaf, le Synea et le CNA.