Ratios sinistres / primes : Du simple au double selon les pays !

une maison sinistree par un incendie

INFOGRAPHIE – Chaque année, l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) livre un bilan statistique du marché mondial de l’assurance. Au titre de l’exercice 2017, News Assurances Pro s’est concentré sur le ratio sinistres /primes des principaux états du globe.

Dans son dernier rapport statistique sur le marché mondial de l’assurance, l’OCDE livre plusieurs données clés tirées de l’activité des principaux pays du globe. Au titre de l’année 2017, l’« OCDE Global Insurance Statistics » a notamment établi un panorama de l’évolution des niveaux de primes par rapport à l’année 2016.

Sur les 46 pays comparés, l’organisation enregistre une hausse moyenne du niveau de primes de 4,2% en assurance vie et de 4% en assurance non-vie. Dans le détail, la Russie est le pays qui enregistre l’évolution la plus forte (+40,7% sur l’année) quand l’Autriche est en diminution (-15,1%). Selon l’OCDE, la France enregistre en 2017 une légère baisse de son niveau de primes vie de 0,6%.

En assurance non-vie cette fois-ci, c’est la Lettonie qui performe avec une progression de ses primes de 20% entre 2016 et 2017 (juste devant le Honduras à +19,6%), alors que la Bolivie enregistre la plus importante diminution de son niveau de primes sur l’année (-9,8%), juste devant la Norvège (-8,8%).

Du simple au double

Du côté des ratios sinistres/primes*, les niveaux mis en avant par l’OCDE varient du simple au double selon les pays. Ainsi, en 2017 le loss ratio des Pays-Bas (91,1%), le plus élevé selon l’observatoire, était deux fois plus élevé que celui de Singapour (44,6%), du Mexique (43,3%), de l’Uruguay (40,4%) et de la Grèce (39,2%). De son côté, le ratio sinistres/primes français atteint 76,9% pour 2017.

*(Sinistres payés + variation des provisions pour sinistres en cours) / primes émises brutes