Produits / Communication : Axa en campagne sur la retraite

Axa se dote d’un outil de simulation de la retraite avec la possibilité de mixer les produits et de trouver la meilleure solution. Le programme « TOP Retraite » s’accompagne d’une grosse campagne publicitaire et doit attirer la clientèle vers les réseaux physiques.

66% des Français sont inquiets quant à leur niveau de vie une fois à la retraite. Un sondage Ipsos réalisé pour Axa France montre que, dans une très large majorité, les Français ne se préparent pas assez à la retraite alors que c’est un sujet de plus en plus anxiogène.

Dans cette optique, Axa lance « TOP Retraite », un outil de simulation en présence d’un conseiller ou d’un agent. Le long questionnaire, qui prend une heure à remplir selon l’assureur, se découpe en trois phases, permettant de cibler la pension de base attendue, les besoins du(es) futur(s) retraités ainsi que les solutions proposées par Axa.

L’avantage de l’assureur est d’être présent sur tous les produits existants. De l’assurance-vie aux contrats Madelins, en passant par le Perp et la déclinaison des assurances-vie en variable annuities (unités de compte à effet cliquet), un conseiller Axa sera en mesure de vendre à son client une gamme adaptée, mixant les uns et les autres, prenant en compte les allègements fiscaux et autres avantages.

Les réseaux impliqués

L’arrivée de « TOP Retraite » est accompagnée d’une campagne de près de 9M d’euros, qui se décline sur les supports habituels que sont la TV, Internet, la PLV en agence et la presse, ainsi qu’une partie de vidéos virales sur internet, sous un format caméra cachées.

Surtout, TOP Retraites est lancé exclusivement avec les réseaux et les commerciaux salariés. La nécessité d’accompagner le client étant essentiel, il n’est pas question pour l’assureur de laisser les futurs retraités seuls face à l’outil. Ainsi, depuis mai dernier les agents sont sensibilisés et Axa assure que tout est opérationnel. Tout au plus peut-on réaliser la phase 1 du questionnaire, c’est à dire les questions d’Etat civil et de situation en ligne, à travers la communication prévue sur les sites internet. Pour le reste, il faudra se déplacer vers l’un des 8.000 conseillers et agents du réseau concerné.

Sans surprise mais avec une nouvelle fois de gros moyens – à l’image de ce qui avait été fait en janvier dernier pour la banque – Axa part en conquête sur une branche de l’épargne et veut progresser dans un marché où l’assureur détient pourtant de bonnes parts de marché. 7% de PDM en assurance-vie (dans le top 5 selon Axa), 10,1% en Perp avec une collecte brute de 1,1Md d’euros en 2010 (3eme acteur) et 2,1Mds d’euros en Madelin, sopit 13,7% de PDM (3eme acteur) place Axa en position d’outsider.

Comments are closed.