Lisibilité des contrats : D’après l’Unocam, les complémentaires tiennent leurs engagements

Signature d'un contrat
Failed connect to public.newsharecounts.com:443; Connection refused

D’après une évaluation de l’Unocam, les organismes complémentaires d’assurance santé tiennent leurs engagements en faveur de l’amélioration de la lisibilité des garanties.

En octobre 2010, les fédérations membres de l’Unocam ont signé une « Déclaration commune portant engagement de bonnes pratiques sur la lisibilité des garanties », assortie d’un glossaire et d’un guide méthodologique. L’Unocam a mené une première évaluation de ces engagements, et le résultat est plutôt positif.

« Plus des deux tiers des organismes complémentaires d’assurance maladie (c’est-à-dire les organismes représentant 67,2 % du chiffre d’affaires de l’assurance maladie complémentaire) ont participé à ce premier bilan à un an », relève le communiqué de l’Unocam, qui en tire six enseignements.

Près des deux tiers des complémentaires ont diffusé le glossaire, et 53,6% ont diffusé le guide. Ces organismes estiment que leur diffusion est très utile à leurs adhérents ou assurés, la note moyenne étant de 3,6 sur 5.

« La quasi-totalité des organismes qui proposent une nouvelle offre (soit 97,4 % de ces organismes) tiennent compte des engagements de bonne pratique », selon l’Unocam, qui précise que la majorité des complémentaires ont également intégré ces engagements dans leurs offres en cours.

« La grande majorité des organismes mettent à disposition de leurs adhérents et assurés des outils permettant de faciliter la lecture des garanties et de mieux appréhender le niveau de leur reste à charge (91,5 % donnent ainsi des exemples de remboursements en euros pour les principaux postes de garanties et 87,1 % ont développé des outils de calcul du remboursement et du reste à charge) », ajoute l’Unocam.