Les services à la personne : Un marché en pleine structuration

    1

    Devenus un enjeu social de premier plan, les services à la personne font l’objet de diverses initiatives. Entre de réelles réussites, des tâtonnements plus ou moins heureux et des besoins qui se concrétisent, c’est bien de nouveaux marchés qui s’ouvrent. Pour les assureurs l’enjeu est stratégique parce que ces prestations viendront en prolongement de leurs garanties. Elles auront même tendance à s’imbriquer.

    Avec quels concurrents, Assureurs et Banquiers vont-ils devoir compter ?

    Indéniablement, le secteur des services à la personne (SAP) est en train de se développer. Sans doute ne se fait-il pas forcément à la vitesse et selon tous les schémas imaginés par le Plan Borloo, mais la dynamique est enclenchée.

    Aujourd’hui, 1 Français sur 4 accède à du service à la personne. Un chiffre insuffisant pour l’Agence Nationale des Services à la Personne qui affiche la volonté de permettre à 100 % des Français d’utiliser ces services à l’avenir.

    Le potentiel de développement du secteur est donc colossal.

    Le gouvernement a consacré de nouveaux acteurs : les enseignes, chargées d’organiser la distribution de ces services. Parmi les différents rôles assignés aux enseignes figure celui d’attirer de nouveaux consommateurs.

    Mais les grands offreurs de solutions ont des difficultés à stabiliser leurs modèles que ce soit sur la formulation des prestations ou les modalités de mise en œuvre. Pour quelles raisons ?

    Pour élaborer cette étude, CAPA Conseil a interrogé des producteurs de services, les enseignes, des offreurs de solutions technologiques. Ces entretiens ont permis  :
    – De décrypter les offres clés du marché, et ce qui les distinguent
    – D’analyser les modèles d’enseignes et celles de prestataires
    – D’identifier les leviers de croissance

    Les résultats de ces entretiens ont abouti à une étude unique en son genre :
    – Elle dresse un état des lieux sans complaisance du marché
    – Elle met l’accent sur l’importance d’une normalisation des échanges entre tous les acteurs
    – Elle décrit les contours d’un process commun inter plateformes et inter opérateurs

    Liste des sociétés interrogées : Age d’Or Services, O2, Domaliance, MVAD, PC30, Association Notre Village, France Domicile, Serena, Domiserve , La Poste SAP, Viavita, DOmissimo, AGF, Macif SAP, BNP Paribas, Carrefour Proximité, Prylos, Hippocad, Chèque Déjeuner.

    Comments are closed.