Le bancassureur belge KBC change de patron, Jan Vanhevel succède à André Bergen

    Le bancassureur belge KBC, durement touché par la crise financière, a annoncé le départ de son patron André Bergen, qui sera remplacé par Jan Vanhevel.

    “Le Conseil d’administration de KBC Groupe a décidé de nommer M. Jan Vanhevel président du Comité de direction et CEO du Groupe KBC. Sa nomination sera effective au 1er septembre 2009”, a indiqué le groupe dans un communiqué publié mardi soir. “Jan Vanhevel succédera ainsi à M. André Bergen” qui, suite à une intervention chirurgicale, “a exprimé le souhait, en concertation avec le Conseil d’administration, de démissionner prématurément de son mandat”, ajoute le communiqué.

    Né en 1948, Jan Vanhevel était jusqu’ici à la tête de la division “Europe centrale, orientale et Russie” de KBC. Il assurait l’interim de M. Bergen depuis début juin. KBC a aussi annoncé d’autres changements au sein de sa direction, dont le départ du directeur de sa division Banque d’affaires, Guido Segers.

    La Commission européenne a donné son feu vert mardi à la recapitalisation et au sauvetage de KBC par les autorités belges, mais pour six mois seulement, l’approbation finale dépendant d’une enquête approfondie sur certaines des aides publiques dont il a bénéficié.

    KBC a déjà eu besoin de trois plans de sauvetage depuis le début de la crise. Le groupe a été renfloué une première fois en octobre 2008 par l’Etat fédéral belge, de 3,5 milliards d’euros, puis une deuxième fois en janvier par la région flamande, de 2 milliards d’euros avec une option pour 1,5 milliard supplémentaire qui a été activée.
    Mi-mai, le groupe avait de nouveau dû appeler à l’aide et avait obtenu un système de garanties de l’Etat fédéral, prévoyant une possible entrée au capital de ce dernier en échange d’une nouvelle injection de capital.

    AFP