Justice / Assurance : Toyota poursuivi par sept compagnies américaines

Sept compagnies d’assurance américaines ont engagé des poursuites contre Toyota en Californie afin de récupérer des sommes versées aux conducteurs victimes d’accidents avec des modèles du constructeur nippon touchés par des problèmes d’accélération intempestive, selon la presse américaine.

Les assureurs citent des données mettant en cause Toyota et le défaut d’équipement des véhicules en système de sécurité dans 725 accidents. Si le système de sécurité avait été installé les véhicules concernés auraient été contraints à ralentir même dans les cas où à la fois les pédales de frein et d’accélérateur étaient actionnées.

Le constructeur nippon a régulièrement nié que les problèmes d’accélération intempestive de certains de ses véhicules soient dûs à un défaut du système électronique qui contrôle l’accélération et le freinage. Au contraire il a mis en cause un problème de tapis de sol et de pédale.

Selon le Los Angeles Times lundi les assureurs en question sont American Automobile Insurance, American Hardware Mutual Insurance, Ameriprise Insurance, Fireman’s Fund Insurance, IDS Property Casualty Insurance, Motorists Mutual Insurance et National Surety Corp et leurs plaintes portent sur au moins 230.000 dollars de remboursements effectués pour 14 accidents aux Etats-Unis.

Dans le Los Angeles Times, Celeste Migliore, porte-parole de Toyota, a affirmé de son côté que “toutes les accusations selon lesquelles un défaut sur les véhicules serait à l’origine d’accélérations imprévues dans ces cas ou tout autre cas sont complètement infondées”.

Les poursuites engagées jeudi devant la cour supérieure du comté de Los Angeles sont le dernier épisode des difficultés juridiques de Toyota aux États-Unis. Dans un accord conclu en septembre mais dont le montant a été révélé le 23 décembre, le constructeur japonais a ainsi accepté de verser 10M de dollars aux proches d’un policier qui avait péri en Californie à l’été 2009 dans un accident provoqué par l’accélération incontrôlée de son véhicule.

En décembre Toyota a également annoncé qu’il allait payer plus de 32M de dollars à l’agence américaine de sécurité routière (NHTSA) pour mettre fin à deux enquêtes de cette dernière. La NHTSA a reçu plus de 6.200 plaintes qui lient 71 accidents et 89 décès aux États-Unis aux problèmes d’accélération involontaire de véhicules Toyota.

Le constructeur avait déjà payé à la NHTSA une amende de 16,4M de dollars pour n’avoir pas dévoilé à temps ces problèmes techniques. Toyota a rappelé plus de dix millions de véhicules depuis l’automne 2009, dont la grande majorité aux États-Unis, pour différents problèmes, essentiellement des pédales d’accélération se bloquant en position enfoncée ou se coinçant dans des tapis de sol.

LOS ANGELES, 4 jan 2011 (AFP)