Internet : un site de placement dédié aux femmes

Depuis le mois de mars dernier, le site de conseil patrimoineaufeminin.fr est en ligne. Créée par Nathalie Pillet, conseillère en gestion de patrimoine, et Patricia Troussi, communicante, l’entreprise a vu le jour en juillet 2011 mais les deux fondatrices ont voulu prendre le temps de la mise en ligne.

C’est à l’occasion d’un audit de son cabinet de gestion de patrimoine il y a trois ans, que Nathalie Pillet s’est aperçue que sa clientèle était essentiellement féminine : « Je pense que nous avons une écoute différente. » Et d’ajouter : « On a même des clients hommes ! » L’objectif que se sont fixé les deux entrepreneuses est d’atteindre les 500 contrats d’ici la fin 2013.

Le temps de création a été imparti à des rencontres avec des femmes. Deux cibles ont été choisies, des chefs d’entreprises et des femmes cadres, afin de coller à leurs besoins. « La question d’indépendance est de plus en plus vraie. Il y a des divorces ou tout simplement des femmes qui travaillent et veulent gérer elles-mêmes leur budget, » commente la conseillère.

Des placements éthiques

Il ressort de ces rencontres et réunions que les femmes ont plus d’aversion pour les placements à risques et préfèrent donner du sens à leurs investissements : « Aujourd’hui, c’est assez dématérialisé. Acheter des actions, oui. Mais on ne peut pas les toucher. Nous préférons investir dans l’art, constituer une collection, ou dans de l’immobilier responsable avec des murs de crèches par exemple. » A terme, les investisseuses pourront même « toucher les œuvres » dans lesquelles elles auront investi.

L’idée du site est axée autour de deux grilles de lecture. La première, destinée aux personnes à l’aise avec le secteur, plus professionnelle, la seconde permettant une lecture plus simple, accessible à partir des besoins. Tout a été fait pour simplifier l’accès puisque le site comporte un glossaire. Une communication devrait être faite assez rapidement auprès de la presse féminine et l’entreprise a déjà développé une politique d’achats de mot-clés auprès de Google : « On voudrait que la presse féminine parle d’argent, chose qu’elle ne fait pas. »

L’accent est aussi mis sur le contact puisque, à l’inverse des comparateurs, le site permet une prise de rendez-vous via un logiciel  VOIP, Skype.

La surprise vient de l’arrivée parmi la clientèle de patrimoine au féminin, de personnes que les deux fondatrices n’avaient pas imaginé : « Des femmes d’un certain âge, qui regardent touts les offres sur Internet et nous contactent. »