International : S&P considère que la sécheresse et les incendies pourraient dynamiser le secteur de l’assurance en Russie

Dans un rapport publié ce jour, l’agence de notation Standard and Poor’s se penche sur les effets de la sécheresse et des incendies qui ont frappé la Russie cet été. Si les assureurs ont été peu touchés par ces phénomènes ils pourraient dynamiser le marché de l’assurance.

Malgré les 17% des superficies de cultures détruites par la sécheresse, chiffres donnés par le ministère de l’Agriculture Russe et les 1.800 maisons touchées, les aéroports fermés et les personnes intoxiquées par les fumées des incendies, les assureurs russes n’ont pas véritablement soufferts.

Selon un article de Standard & Poor’s, si le marché russe avait été “un marché développé, des évènements comme ceux-ci pourraient, selon nous, compromettre la stabilité financière des assureurs”. Mais en Russie, “seul un faible pourcentage des pertes étaient assurées” précise l’article.

De ce fait, les conséquences seront sûrement limitées pour le secteur de l’assurance en Russie. Mais l’analyste Victor Nikolski précise que “d’autre part, nous croyons que le manque de couverture d’assurance et les pertes économiques significatives pourraient stimuler la croissance du secteur à moyen-long terme.”

Les habitants et les acteurs économiques des lieux les plus touchés par les incendies et la sécheresse seront logiquement particulièrement sensibles maintenant aux couvertures des risques.