Inondations dans le Sud-Est : La facture s’alourdit pour le secteur de l’assurance

    Une rue inondée

    Les assureurs ont enregistré plus de 42.000 déclarations de sinistres liés aux inondations qui ont récemment frappé les Alpes-Maritimes et le Var, pour un coût total de dommages assurés estimé à 390 millions d’euros.

    Dans le détail, les dégâts aux habitations représentent le plus gros de la facture (54%) à régler, suivis ensuite par les sinistres causés aux biens professionnels (34%) et aux automobiles (12%), a indiqué la Fédération française de l’assurance (FFA) dans un communiqué publié vendredi. Ce bilan demeure toutefois provisoire, les assureurs ayant arrêté leur évaluation au 6 décembre. Le nombre de sinistres pourrait atteindre 57.000 pour les deux violents épisodes pluvieux, qui se sont abattus du 22 au 24 novembre puis les 1er et 2 décembre sur les zones concernées.

    En l’espace d’une dizaine de jours, deux épisodes méditerranéens de fortes pluies, d’inondations et de vent ont en effet frappé la Côte d’Azur, provoquant la mort de 13 personnes. Dans une précédente estimation dévoilée début décembre, la fédération du secteur avait déjà anticipé un coût de dommages assurés de 285 millions d’euros. Ce chiffre ne portait toutefois que sur les seules inondations survenues du 22 au 24 novembre.

    A titre de comparaison, les inondations des 14 et 15 octobre 2018 dans l’Aude avaient occasionné près de 29.000 sinistres pour un coût estimé global de 256 millions d’euros, précise la FFA. Les fortes précipitations concentrées sur Béziers et sa région entre les 22 et 24 octobre 2019 ont quant à elles généré 50.000 déclarations de sinistres, pour un coût de dégâts assurés estimé à 138 millions d’euros.

    Que pensez-vous du sujet ?