Inondations dans le Sud-Est : Les mesures de l’AFA

Bernard Spitz et Pascal Demurger, respectivement président et vice-président de l’AFA, étaient au ministère de l’Intérieur pour une réunion autour des intempéries qui ont frappé le Sud-Est de la France le week-end dernier. Plusieurs mesures ont été annoncées.

Bernard Cazeneuve recevait mardi 6 octobre des représentants du monde de l’assurance et de la réassurance pour faire le point sur l’indemnisations des personnes sinistrées après les violentes intempéries qui ont touché la Côte d’Azur samedi 3 octobre.

A l’issue de cette réunion, Bernard Cazeneuve, Bernard Spitz et Pascal Demurger ont annoncé une série de mesures. Le délai de déclaration des sinistres est allongé. Habituellement de 10 jours après la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, il est prolongé jusqu’au 31 octobre. L’arrêté interministériel devrait être lui publié jeudi au Journal Officiel et concerner 18 communes du Var et 14 des Alpes-Maritimes. Les assurés pourront déclarer leurs sinistres par tout moyen écrit (lettre, mail…). Enfin, en cas de besoin, “les assurés bénéficieront d’avances sur indemnisation”, indique un communiqué de l’AFA. Deux coordinateurs catastrophes naturelles de l’AFA sont en outre désignés pour mesurer l’efficacité des mesures. Les assureurs se sont par ailleurs engagés à des indemnisations rapides

“1Md d’euros de dégâts, un bon chiffre central”

Au-delà du principe général, certains assureurs établissent leurs propres règles. Axa prolonge par exemple le délai de déclaration jusqu’au 5 décembre. Son fonds de solidarité, abondé à hauteur de 1 million d’euros, mis en place au lendemain de la catastrophe, pourra servir au rachat de franchises “au cas par cas”, a annoncé Nicolas Moreau, PDG d’Axa France sur LCI.

Sans livrer de chiffres précis sur la facture totale des inondations, Nicolas Moreau a toutefois concédé que la somme de un milliard d’euros était un bon chiffre central, tout en soulignant que cela pourrait aussi être 700M ou 1,2Md d’euros et qu’il était trop tôt pour livrer une estimation plus précise.

De son côté Allianz a déployé son unité mobile pour faciliter le travail des agents généraux et la Macif a renforcé sa permanence téléphonique et ouvert des points d’accueil à Antibes et à Cannes.