Inondations : Un coût entre 900M et 1,4Md d’euros pour l’assurance

L’Association française de l’assurance a livré une estimation officielle des dommages causés par les inondations qui ont touché la France entre le fin du mois de mai et le début du mois de juin. La facture pourrait se situer entre 900M et 1,4Md d’euros.

Une première estimation livrée par Bernard Spitz à l’AFP prévoyait déjà un coût supérieur aux intempéries qui avaient frappé le Sud-Est de la France au mois d’octobre 2015. Il sera même très largement supérieur, puisque qu’il devrait se situer entre 900M et 1,4Md d’euros brut de réassurance selon les premières estimations officielles de l’Association française de l’assurance.

A l’heure ou l’AFA communiquait sur ces estimations, quelque 77.000 déclarations avaient été reçues par les assureurs. Mais leur nombre total pourrait s’établir à 150.000 selon l’association, soit un coût moyen du sinistre compris entre 6.000 et 9.300 euros.

Les assureurs annoncent par ailleurs plusieurs mesures pour faciliter l’indemnisation. Le délai de déclaration est porté jusqu’au 30 juin, soit au-delà du délai légal de 10 jours suivant la déclaration de l’état de catastrophe naturelle. L’AFA affirme également que les assureurs «  feront preuve de compréhension quant aux moyens d’attester des dommages. La facture est la règle contractuelle mais compte tenu des circonstances tout autre justificatif (photos et témoignages notamment) pourra être présenté ». Par ailleurs, les assurés dont la résidence principale est devenue inhabitable plus de 24 heures bénéficieront d’avances sur indemnisation « selon les besoins ». Pour les sinistres de moins de 3.000 euros, le secteur s’engage à indemniser dans les deux mois suivant la réception de l’évaluation des dommages.