Notation : Fitch abaisse de deux crans la note de la dette à long terme de Groupama

Alors que la note de sa dette à long terme est abaissée à « BBB- » par Fitch, l’assureur mutualiste n’est plus qu’à un cran de la catégorie dite spéculative.  

Après Standard & Poor’s, c’est au tour de Fitch d’émettre des doutent sur l’avenir de Groupama SA. L’agence de notation franco-américaine a dégradé d’un cran la note de solidité financière de l’assureur français, qui passe de « A-» à « BBB », et de deux crans la note de sa dette à long terme de « BB » à « BBB- » , toutes deux restant assorties d’une perspective négative.

En frappant surtout la note sur le long terme de Groupama, Fitch a donc sanctionné la capacité de l’assureur à honorer ses créances, la note de solidité financière portant, pour les assureurs, sur la capacité à honorer leurs engagements envers ses assurés. Fitch doute donc de la solvabilité du groupe. L’agence avait déjà abaissé la note du groupe début août.

Une part importante de placements en actions

En cause : la vulnérabilité de Groupama aux turbulences des marchés. Selon Fitch, son portefeuille de placements comprend une part d’actions plus importante que la plupart de ses concurrents. L’assureur est notamment un gros actionnaire de la banque Société Générale (4,25% du capital) et du groupe de services Veolia Environnement (5,69%), comme le soulignait déjà S&P.

(Avec AFP)

Lire notre article sur la dégradation de la note par S&P