Gouvernance : Le patron de CNP probablement nommé entre la présidentielle et juillet

Le siège de CNP Assurances à Paris

L’AG qui doit nommer le patron de CNP Assurances « doit intervenir avant le 1er juillet »  a déclaré Antoine Gosset-Grainville, directeur général de la CDC par intérim, interviewé par Les Echos.

Le nouveau patron de CNP Assurances devrait bien être nommé après l’élection présidentielle, selon les propos tenus par Antoine Gosset-Grainville dans une interview parue mercredi dans Les Echos. M. Gosset-Grainville assure actuellement l’intérim à tête de la Caisse des dépôts (CDC), le grand actionnaire de l’assureur de personnes.

Le poste de directeur général de CNP Assurances est en effet laissé vacant depuis que Nicolas Sarkozy a décidé en janvier de geler les nominations à la tête des établissements publics jusqu’à la présidentielle. Augustin de Romanet, qui a achevé son mandat à la direction générale de la CDC le 7 mars, est candidat à la direction de CNP.

« Les instances de gouvernance de CNP doivent procéder de manière autonome »

A la question qui lui était posée de savoir s’il allait nommer le directeur général de CNP Assurances ou se conformer à la décision de Nicolas Sarkozy de laisser passer les échéances électorales, Antoine Osset-Grainville a déclaré : « Les instances de gouvernance de CNP Assurances n’ont pas encore examiné cette question. Celles-ci doivent procéder de manière autonome à la désignation des dirigeants  de CNP Assurances ».

« Nous allons regarder quel est le meilleur calendrier pour que les décisions soient prises le plus sereinement possible ». Dans ces conditions, M. Gosset-Grainville envisage un report de l’assemblée générale qui doit entériner la nomination, initialement prévue le 7 juin.  « L’assemblée générale qui devra adopter les résolutions doit intervenir avant le 1er juillet » a-t-il ajouté.

Un calendrier souhaité par CNP

« C’est en effet le souhait des grands actionnaires de CNP Assurances de déplacer la date de l’assemblée générale initialement prévue le 7 juin, en tout état de cause avant le 1er juillet », a confirmé à l’AFP une porte-parole de CNP Assurances. « Le conseil d’administration sera prochainement saisi de cette question pour en débattre », a-t-elle ajouté.