Generali accélère son développement dans l’épargne-retraite avec la Loi Pacte

C’est Asselio, premier groupe de courtage rhônalpin indépendant, qui a ouvert la voie des Plan d’Epargne Retraite (PER) dans l’Hexagone avec pour assureur Generali France, leader historique du marché de la retraite Madelin. Un signal fort pour Generali dont l’ambition sur le marché de la protection sociale des Pro-PE est de conforter sa place dans le trio de tête du marché français.

Minuit et une minute. A Lyon, le 1er octobre 2019, le stylo d’un associé du cabinet d’expertise comptable Orfis, client de Rachida Sadoun et de Pierre Pszonak, collaborateurs d’Asselio, appose une signature au bas de la proposition d’assurance. Le tout premier contrat de France réalisé dans le cadre de la nouvelle Loi PACTE est signé dans une ambiance de réveillon inédit dédié à l’épargne retraite. Ce moment est tout un symbole pour l’équipe en charge du courtage vie de Generali France. « Ce premier contrat témoigne de notre volonté de rester leader sur le marché de la retraite des TNS via le nouveau dispositif du PER Individuel » souligne Thierry Rogez, Directeur commercial courtage, Eric Walschots, Directeur régional courtage et Eric Duterne, Inspecteur développement entourent le client et l’équipe du cabinet de courtage dirigé par Pierre Olivier Chanove. Depuis 2001, le fondateur du groupe Asselio a gagné la confiance de 4500 clients et a engrangé plus de 12500 contrats de retraite en près de 20 ans d’exercice. « Au-delà du symbole, ce premier contrat témoigne de notre volonté de rester leader sur le marché de la retraite des TNS via le nouveau dispositif du PER Individuel » souligne Thierry Rogez.

 

« En tant que leader historique en retraite Madelin et acteur incontournable sur le marché de l’assurance vie, nous pouvons proposer l’offre la plus complète possible en épargne retraite. »

Sophie Vannier

 

Avec le nouveau cadre ouvert par la Loi PACTE, Sophie Vannier, Directrice du marché de la protection sociale des professionnels et petites entreprises, confirme les ambitions de Generali : conforter la place du géant européen de l’assurance et de la gestion d’actifs sur le marché de la retraite en France. Une place acquise dès les années 1980 avec un contrat phare « La Retraite » qui a connu plusieurs générations en près de 40 ans. D’articles 83 en Loi Madelin, Generali détient aujourd’hui plus de 20% de part de marché « En tant que leader historique en retraite Madelin et acteur incontournable sur le marché de l’assurance vie, nous pouvons proposer l’offre la plus complète possible en épargne retraite pour accompagner les clients tout au long de leur vie, quel que soit leur statut professionnel. Nous nous appuyons pour cela sur l’expertise de nos partenaires distributeurs, ce qui est un réel atout. » souligne Sophie Vannier

Une offre complète de PER individuels et collectifs

C’est une gamme complète couvrant les trois compartiments de versements prévus par la Loi Pacte qui va être progressivement déployée mais aussi une offre en épargne salariale. Dès le 1er octobre, le nouveau PER individuel « La Retraite », réservé aux Travailleurs Non Salariés (TNS) est lancé. Il sera distribué par les agents généraux de Generali, les courtiers Vie partenaires de l’assureur, les conseillers en gestion de patrimoine (CGP) ainsi que les conseillers du réseau salarié La France Assurances Conseils (LFAC), marque spécifique captive de Generali dédiée au développement en assurances collectives.

Suivra dès le 4 novembre la commercialisation du contrat « Le PER Generali Patrimoine », un second PER individuel ouvert à tout type de clientèle (particuliers, TNS…). Distribué dans un premier temps par les agents généraux, courtiers Vie, conseillers en gestion de patrimoine (CGP) et partenaires Grands Comptes (Banques Privées, Banques Régionales, Partenaires Internet), il sera déployé auprès des conseillers du réseau LFAC dans le courant du 1er semestre 2020.
Enfin, le lancement d’une offre plus complète incluant les différents PER collectifs pour les petites entreprises (ex « Article 83 ») est prévu en 2020.

 

« Avec le déploiement de Generali Epargne Salariale (GES), les petites entreprises pourront désormais s’équiper plus facilement en épargne salariale. »

Anne de Lanversin

 

Epargne salariale innovante pour les TPE-PME

A partir de mi-novembre, Generali France prévoit aussi d’accélérer sur le marché de l’épargne salariale dédié aux TPE et PME, avec la commercialisation de « Generali Epargne Salariale (GES) », un PEi-PERCOi construit en étroite collaboration avec les équipes de Generali Global Pension (GGP). Cette structure a été créée en novembre 2018 afin d’être dédiée à la mise au point de solutions innovantes pour accompagner les entreprises dans la maîtrise de leurs risques de retraite collective. Assortie d’un parcours de souscription entièrement digitalisé, la nouvelle offre sera réservée, dans un premier temps, à une sélection de partenaires de Generali avant d’être progressivement étendue à d’autres distributeurs fin 2019-début 2020. Anne de Lanversin, Directrice Générale de Generali Global Pension (GGP) souligne «Nous sommes pleinement en ligne avec l’un des objectifs de la loi PACTE : démocratiser l’accès aux dispositifs de partage de la valeur, véritables leviers de développement pour les petites entreprises. Avec le déploiement de Generali Epargne Salariale (GES), les petites entreprises pourront désormais s’équiper plus facilement en épargne salariale. »

Les nouvelles offres de Generali dans le cadre de la loi Pacte

Un dispositif rénové pour l’épargne-retraite

En complément de la retraite obligatoire par répartition, la loi PACTE crée un dispositif rénové de l’épargne retraite qui offrira aux épargnants un cadre harmonisé (fin du morcellement des offres actuelles selon le statut de l’épargnant – privé, public, libéral…) et un choix accru quant aux modalités de sortie. Ce dispositif devrait inciter le développement de l’épargne retraite (200 milliards d’euros d’encours aujourd’hui) et sera en outre favorable aux investissements longs dans l’économie productive et donc à la compétitivité économique et à l’emploi.

S’agissant de l’épargne salariale, suite à la suppression du forfait social (1er janvier 2019) sur l’intéressement pour les entreprises de moins de 250 salariés et sur la participation & abondement employeur pour les entreprises de moins de 50 salariés, la loi PACTE a pour objectif d’équiper au moins 30 % des PME d’un accord de partage de la valeur (intéressement, participation…) d’ici la fin de l’année et passer de 1,4 million de salariés équipés à 3 millions en 2020.

Au-delà du volet réglementaire, ces nouvelles offres en épargne retraite et épargne salariale s’inscrivent aussi pleinement dans la stratégie « Generali 2021 » présentée en novembre 2018 à Milan aux analystes financiers européens. Elles font écho aux orientations du Groupe : être le partenaire des clients tout au long de leur vie, offrir des solutions innovantes et personnalisées grâce à un réseau de distribution sans équivalent et renforcer sa place de leader du marché européen de l’assurance pour les particuliers, les professionnels et les PME.

La loi PACTE offre à Generali une opportunité de choix pour accélérer sur la voie de ces ambitions !

 PACTE : Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises.

Generali

Assureur le plus multidistribué en France, Generali travaille avec 700 agents généraux, 1400 conseillers salariés et plus de 5000 courtiers, conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) et grands partenaires courtiers, bancaires ou internet. Rejoignez le réseau d’un acteur de l’assurance et de la gestion d’actifs qui a presque 200 ans d’histoire…et toujours de l’ambition pour l’avenir !

Contacter Generali