Fonction publique : La FMF favorable à la labellisation

FMF
Des militants de la Fédération des mutuelles de France mobilisés en faveur de l'hôpital public, lors d'une manifestation en 2020.

La Fédération des Mutuelles de France (FMF) demande, entre autres, que le dispositif de la labellisation soit étendu aux trois versants de la fonction publique.

La FMF réagit à l’ordonnance du 17 février 2021 et formule une série de demandes dans le cadre de la réforme de la protection sociale complémentaire des fonctionnaires. La fédération présidée par Jean-Paul Benoit écrit dans un communiqué que la voie choisie, inspirée de la généralisation de la complémentaire santé à l’ensemble des salariés du privé, « n’est pas la bonne ». Ce modèle risque de produire « une réduction de la protection des agents » et une « fragmentation croissante de la population couverte » au détriment des retraités.

La FMF craint que cette réforme « crée une concurrence accrue entre les mutuelles et ouvre la porte aux comportements prédateurs des assurances et des courtiers ». La FMF invite donc le mouvement mutualiste à « respecter les positions historiques des mutuelles de fonctionnaires, quel que soit l’employeur public concerné ». La fédération qui regroupe 40 mutuelles encouragera « des réponses communes et partagées », si des appels d’offres portent sur des périmètres trop larges.

Concernant la mise en œuvre opérationnelle, la FMF s’oppose aux contrats collectifs à adhésion obligatoire car, selon la fédération, ils sont moins solidaires et entravent la liberté de choix. A la place, il propose de généraliser le dispositif de la labellisation de la fonction publique territoriale à l’ensemble des trois versants de la fonction publique.

Par ailleurs, la FMF demande un niveau de couverture de bonne qualité pour entrer dans le label et que la solidarité inter-générationnelle soit garantie, en réduisant l’écart de tarif entre les actifs et les retraités. La part employeur devrait être exprimée en montant, et pas seulement en pourcentage, « afin d’éviter l’appauvrissement des couvertures santé », selon la FMF.

Par ailleurs, la fédération demande que l’employeur public prenne en charge 50% de la couverture prévoyance des trois fonctions publiques. Concernant le périmètre, la FMF réclame que les agents contractuels puissent également bénéficier de la réforme. Enfin, elle souhaite que les soins gratuits pour les hospitaliers soient maintenus.

IFPASS

L’Ifpass, Institut de Formation de la Profession de l’Assurance est le leader de la formation en assurance avec 1300 alternants formés chaque année. Nos formations sont en adéquation avec l’évolution des métiers de l’assurance. Nous possédons un taux de 84 % de réussite aux examens alors que 96% de nos diplômés trouvent un emploi dans les six mois qui suivent la fin de leurs études. Nous sommes présents à Marseille, Bordeaux, Lyon, Strasbourg, Paris et maintenant Niort.

Accéder


Que pensez-vous du sujet ?