Finances : AIG finalise un plan pour la sortie de l’Etat américain de son capital

L’assureur américain AIG est sur le point de finaliser un plan permettant la sortie de l’Etat américain de la majorité du capital du groupe, sur lequel les différentes parties pourraient tomber d’accord dès mercredi, rapportait mardi la presse économique.

Selon les sites internet du Financial Times et du Wall Street Journal, qui citent des sources anonymes, un tel plan de restructuration passerait par la conversion des actions préférentielles détenues par le Trésor, pour un montant d’environ 49 milliards de dollars, en action ordinaire.

Dans un premier temps, cela augmenterait la participation de l’Etat américain d’environ 80% à 90%, avant qu’il ne mette en vente ses actions sur le marché sur une période étalée dans le temps.

La conversion se ferait à un prix de 35 dollars, dans la première moitié de 2011 et interviendrait après le remboursement de la dette qu’AIG a contracté auprès de la Fed de New York, branche régionale de la banque centrale américaine, selon le Wall Street Journal.

Les différentes parties vont tenter de trouver un accord dès mercredi, date à laquelle la direction d’AIG doit rencontrer des responsables du Trésor et de la Fed de New York, ont indiqué les sources citées au Wall Street Journal.

Pour éviter la dilution des parts des autres actionnaires, le gouvernement leur proposerait des bons de souscription (“warrants”) leur offrant la possibilité d’acheter des actions AIG à l’avenir à un prix inférieur, rapportait pour sa part le Financial Times.

L’action AIG a clôturé mardi à 37,32 dollars à la Bourse de New York.

New York, 28 septembre 2010 (AFP)