Etude : BNP Paribas Assurance finance une chaire d’excellence “Management de la Modélisation”

La mise en oeuvre de nouvelles normes comptables et prudentielles va irrémédiablement conduire le secteur de l’assurance à l’utilisation de modèles internes et ce, dans un périmètre jamais atteint. Parallèlement, la récente crise des marchés financiers a démontré les limites de la mathématisation et les dangereuses faiblesses de certains modèles.

En finançant la Chaire d’Excellence « Management de la modélisation », BNP Paribas Assurance entend favoriser le développement de la recherche académique dans ce domaine. La chaire pluridisciplinaire associe des chercheurs d’horizons variés (économistes, actuaires, statisticiens financiers). Elle est portée par le Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, de l’Institut de Science Financière et d’Assurances (ISFA), école interne de l’Université Claude Bernard Lyon 1.

« Au delà des problématiques opérationnelles de modèles internes qui doivent simuler le comportement des assurés et des managers sur 30 ans, nous voulions prendre du recul par rapport à ces modèles, souligne Renaud Dumora Directeur Finance et Risques de BNP Paribas Assurance. Leur utilisation massive dans les domaines de la comptabilité, de la solvabilité, de la tarification etc. va profondément modifier le management des compagnies d’assurance et le marché en général. Nous souhaitons que cette chaire multidisciplinaire contribue à la recherche au meilleur niveau international dans le domaine de l’assurance et qu’elle nourrisse notre réflexion à tous sur le long terme ».

L’objet de la Chaire, le management de la modélisation vise à mettre l’utilisation des modèles mathématiques à leur juste place dans les processus de décision humains des compagnies d’assurance pour leur permettre de s’adapter à un monde qui change. Il vise également à comprendre l’apport des modèles et leurs limites afin d’éviter que règne une confiance aveugle ou à l’opposé un rejet craintif d’une technique complexe utilisée largement par les compagnies.

Comments are closed.