États-Unis / Catastrophes naturelles : Les assureurs se préparent à des pertes record en 2011

Entre les tornades dévastatrices, les inondations, les tremblements de terre à l’étranger et une saison des ouragans plus chargée que d’habitude, les compagnies d’assurance américaines se préparent à des pertes record en 2011.

Les assureurs pourraient enregistrer près de 10Mds de dollars de pertes liées aux seules conditions météorologiques aux États-Unis en 2011, soit une hausse de 2 à 4Mds de dollars par rapport à la moyenne, selon l’agence de modélisation des risques Eqecat.

Les assureurs américains sont également exposés aux catastrophes à l’étranger, y compris aux grands tremblements de terre de la région Pacifique. Et comme si cela ne suffisait pas, les analystes s’attendent maintenant à une saison cyclonique supérieure à la moyenne dans l’Atlantique. Eqecat prévoit également jusqu’à 55Mds de dollars de pertes à cause des tremblements de terre du Japon et de la Nouvelle-Zélande.

Une année noire pour certaines compagnies

L’assureur Berkshire Hathaway a perdu 1,07Md de dollars pour le tremblement de terre du Japon et 412M de dollars pour celui de Nouvelle-Zélande. Son PDG Warren Buffet a même déclaré que l’entreprise connaîtrait sans doute ses premières pertes en année pleine depuis neuf ans.

Dans une récente interview accordée à Reuters, Liam McGee, le directeur de Hartford Financial Services Group a indiqué que sa compagnie prévoyait au deuxième trimestre  2011 des pertes catastrophiques à la hausse.

De son côté, la compagnie Allstate Corp, a déclaré la semaine dernière, qu’elle prendrait la décision inhabituelle de divulguer des estimations mensuelles des pertes catastrophiques qui dépassent 150M de dollars. Les tempêtes du mois d’avril lui ont coûté 1,4Mds de dollars. Cette année, les États-Unis ont déjà connu près de 1.151 tornades et les météorologistes prévoient une augmentation des tempêtes pour le printemps et une saison des ouragans très active.