Epargne : Les orientations d’Axa France pour 2016

Développer le segment de la clientèle patrimoniale, poursuivre la transformation des alternatives aux fonds en euros, faire évoluer les réseaux de distribution vers la multi-spécialité et élargir les fonctionnalités des outils digitaux, telles sont les orientations qu’Axa France s’est fixées en matière d’épargne pour 2016.

En juin, Axa lancera un nouvel OPCI dévolu à l’immobilier socialement utile (résidences étudiantes, maisons de retraite, crèches…) qui sera proposé à l’ensemble des contrats dont la retraite. L’objectif de l’assureur est d’atteindre 5 Mds d’euros d’actifs sous gestion sur ce type de support, l’avantage pour l’épargnant en cette période de taux bas étant la garantie d’un certain rendement avec une partie maîtrisée.

Forte de son développement auprès de la clientèle patrimoniale avec Drouot Estate, l’offre SCPI sera étendue en architecture ouverte et le partenariat avec Périal sera renforcé pour faciliter son déploiement à partir de septembre 2016 via des conseillers salariés. Une offre de gestion pilotée basée sur l’architecture ouverte sera mise à la disposition de l’ensemble des clients d’Axa. Pour ce faire, ceux-ci seront régulièrement informés des arbitrages, mouvements de portefeuilles et de l’actualité du marché.

Parmi les contrats PERP ouverts en France, 30 % le sont auprès d’Axa. En vue de démocratiser ce type de produit, la gestion pilotée sera possible dès 5 000 €. Afin d’accompagner les chefs d’entreprise durant leur activité, à la cession de leur structure et par la suite, une approche spécifique sera développée. En 2016, une nouvelle offre luxembourgeoise, portée par Axa Wealth Europe, permettra d’accompagner leur mobilité à l’international et de nouveaux services seront déployés à partir de septembre.

Dans l’optique de renforcer les expertises des réseaux Axa, des formations seront délivrées et plus de la moitié des experts seront certifiés. Le but est de fournir un diagnostic patrimonial plus pointu et d’accroître la valeur ajoutée des équipes sur les unités de compte. Quant au digital, une fonctionnalité permettra à l’épargnant d’effectuer des reversements et des rachats en ligne d’ici quelques jours et des modules du devoir de conseil seront intégrés à ces outils.