Edito : Point d’étape sur la route des vacances de l’assurance

En période estivale, les infos ne se bousculent pas et il n’est pas toujours évident de remplir notre site internet.
Heureusement, quelques sociétés d’assurance ont le bon goût d’être cotées en bourse, ce qui les oblige à publier des résultats semestriels.

C’est toujours ça de pris, me direz-vous, de pouvoir, au cœur des vacances d’été, parler un peu de chiffres d’affaires, d’encaissements, d’affaires nouvelles et autres.
Après notamment April et CNP et en attendant Axa et Allianz, nous voici donc sur le pont pour faire un point d’étape.

Et l’on apprend que l’assurance se porte assez bien. L’assurance-vie reste la grande satisfaction du secteur, même si de nombreuses craintes pèsent à la fois sur le niveau d’épargne des français et sur les possibles mesures fiscales que prendrait le gouvernement pour mettre la main sur cet argent.

Et les cat’ nat’ dans tout ça ? Pour le moment, et croisons les doigts, l’été n’a pas accouché d’orages très violents ou de tempêtes de grèles. Le début d’année a été assez mouvementé et personne n’a vraiment envie de retrouver cette ambiance de crise sur l’assurance dommages. Pourtant, dans les comptes, il faudra en tenir… compte !

Mais le secteur est penché sur tout autre chose : Solvabilité 2 est dans tous les esprits. Le QIS 5 plane dans les couloirs des sociétés et fait travailler, en plein mois d’août, au moins les gens de l’ACP.

Finalement, les vacances sont studieuses dans les services financiers et stratégiques. D’autant que la rentrée, dernier tiers de l’année, va obliger chacun à s’adapter aux nouvelles mesures et à travailler ses positions concurrentielles et ses parts de marché.

Tout ça fleure bon les vacances studieuses. Mais les vacances tout de même ! Quoi qu’il en soit, si vous passez votre mois d’août au bureau, vous pouvez compter sur nous : à la différence de votre restaurant préféré, de votre boulanger, nous ne fermons pas !