Economie : 0% de croissance au deuxième trimestre, la popularité du président en berne

Alors que la conjoncture stagne au deuxième trimestre selon l’INSEE, pour le troisième trimestre consécutif, la cote de popularité du président se ramollit elle aussi.  

L’économie française évite finalement de justesse l’entrée en récession au deuxième trimestre. Contrairement au recul de -0,1% du PIB que la Banque de France avait prévu pour ce deuxième trimestre 2012, la croissance est nulle selon l’INSEE.

Il s’agit du troisième semestre de stagnation de l’économie française selon l’institut de la statistique. L’objectif du gouvernement d’atteindre une croissance de +0,3% sur l’année reste cependant accessible puisqu’un léger rebond est prévu au deuxième semestre, l’acquis à ce stade étant déjà de +0,2%.

Pierre Moscovici, ministre de l’Economie, maintient également une prévision de croissance de +1,2% pour 2013. Mais cette annonce de conjoncture difficile vient s’ajouter au sondage de l’Ifop paru samedi dans Le Figaro, qui annonce une perte de confiance des Français en l’avenir.

51% des Français considèrent que le pays va dans le mauvais sens

Ce sondage alerte sur une baisse de la cote de popularité de François Hollande, qui attaque aujourd’hui son 100e jour de présidence. 54% des Français se disent en effet  « mécontents » de l’action du chef de l’Etat contre 46% « satisfaits ».

Si 57% de nos concitoyens considèrent que François Hollande tient ses engagements de campagne, 51% des Français ne sont pas optimistes quant à l’avenir du pays et considèrent que les événements changent « plutôt en mal » pour l’hexagone. La presse annonce en tout cas la fin de ‘l’état de grâce”.