Courtage : SPB va recruter 300 collaborateurs dont 150 en France

Le courtier SPB annonce le recrutement de 150 collaborateurs en France et 150 autres à travers le monde correspondant à une centaine d’emplois nets pour le groupe.

SPB, courtier spécialisé dans les assurances affinitaires, poursuit son développement et annonce le recrutement de 300 personnes, entre la France et les autres pôles du courtier à travers le monde. “Les recrutements porteront plutôt sur le premier semestre mais s’étaleront sur l’année” explique Jean-Marie Guian, président du directoire du courtier. Le courtier emploie 1.200 personnes.

En France, les postes à pourvoir sont répartis entre le Havre (76) où se situent les plus importantes plateformes du courtier, les Mureaux (78) pour “le diagnostic et la revente” des produits et à Levallois-Peret (92) pour des postes de gestionnaires ainsi qu’à Paris pour des postes de commerciaux.

Développement informatique et à l’international

A l’international, SPB est à la recherche de commerciaux “pour des pays dans lesquels l’activité se développe comme c’est le cas par exemple en Tunisie, en Pologne” détaille Jean-Marie Guian. L’Espagne et le Portugal, qui sont des pays dans lesquels SPB est déjà présent depuis quelques années, accueilleront également des commerciaux ainsi que des gestionnaires. Certains postes sont ouverts au volontariat international en entreprise (VIE), une expérience concluante pour SPB. “Nous sommes friands de profils qui peuvent porter la culture du groupe à l’international” ajoute M. Guian.

Enfin, une vingtaine de recrutements sont liés au développement informatique, tant en management de projet qu’en développement Java. “Nous travaillons sur une nouvelle plateforme écrite en Java (langage informatique, ndlr)” confie Jean-Marie Guian, “C’est un projet que nous menons depuis deux ans et qui répond aux besoins de l’international“. L’outil, “très complet” gère toute la vie du contrat et permet de s’accorder avec les entités internationales. Le budget informatique global de SPB est de 5M d’euros selon le courtier.

En 2011, SPB avait réalisé un chiffre d’affaires de 116,7M d’euros net de rétrocessions. Pour 2012, “le groupe se développe mais la sinistralité est supérieure à ce que l’on attendait sur certains programmes, donc il faut faire face avec des collaborateurs compétents et capables de bien gérer ces activités” dévoile le président du directoire, “en 2012 et 2013 nous anticipons une croissance à deux chiffres“. Le courtier dévoilera plus d’éléments la première semaine d’avril.