Coronavirus : Axa mobilise plus de 40M d’euros face à la crise

    le siege du groupe axa

    Pour faire face à la crise sanitaire et économique engendrée par le coronavirus, Axa annonce qu’il mobilisera 37M d’euros dans plusieurs fonds de solidarité ainsi que 5M d’euros pour financer la recherche sur les maladies infectieuses. L’assureur indique également qu’il maintient ses emplois, sans recours au chômage partiel.

    Les annonces et initiatives individuelles pour faire face au coronavirus se multiplient chez les assureurs. C’est au tour d’Axa d’annoncer toute une série de mesures destinées à « répondre à un défi sanitaire, économique et social inédit », indique la compagnie dans un communiqué.

    L’assureur débloque d’abord 37M d’euros à destination de plusieurs fonds de soutien, dont 27M abonderont le fonds de Solidarité de l’État au titre des 200M d’euros de participation de la FFA. « Cette mesure s’ajoute, notamment, à celle de l’association AGIPI, partenaire d’Axa, visant à créer le ‘Fonds AGIPI de solidarité Covid-19’, doté de 10M d’euros, pour apporter une aide solidaire aux clients en situation difficile », ajoute l’assureur.

    En parallèle, le groupe annonce qu’il mobilise 5M d’euros supplémentaires au développement de réponses au virus Covid-19 dans le cadre du Fonds Axa pour la Recherche via lequel il s’est engagé depuis plusieurs années à soutenir la recherche sur les maladies infectieuses et les pandémies (pour un total de 7,4M d’euros). Comme d’autres compagnies d’assurance, Axa indique par ailleurs qu’il va fournir 2 millions de masques pour aider les soignants. « Les 350.000 premiers d’entre eux, qui seront envoyés dans les prochains jours dans les hôpitaux français, sont des masques FFP2, ceux dont les soignants ont le plus besoin », ajoute Axa.

    Pas de recours au chômage partiel

    Concernant ses salariés français, dont certains sont en travail à distance, le groupe tricolore explique « que la crise n’aura d’impact ni sur l’emploi ni sur les rémunérations des salariés pendant la période de confinement. Axa ne recourra pas au chômage partiel en France. Le groupe s’engage également à ne procéder à aucun report de charges sociales ou fiscales en France durant la période ».

    Enfin pour les clients de l’assureur les plus touchés, notamment les PME, le groupe précise qu’il prévoit des « mesures exceptionnelles ». L’assureur s’engage ainsi dans plusieurs pays, dont la France, à continuer d’« assurer les entreprises même en cas de retard de paiement liés à la pandémie, et ce pour toute la durée de la période de confinement, et assurera un paiement rapide de tous ses fournisseurs afin de leur permettre de conserver la trésorerie et les liquidités nécessaires pour surmonter la crise ».

    Que pensez-vous du sujet ?