Complémentaire santé : Recul du nombre d’étudiants couverts

Étudiants

Uniquement 64% des étudiants sont couverts par une complémentaire santé, selon le baromètre de la Fnim sur l’état d’opinion à l’égard de la couverture et des services en santé.

La fin du régime étudiant de la Sécurité sociale a provoqué une baisse du taux d’équipement des étudiants en complémentaire santé. C’est la conclusion accablante du baromètre annuel de la Fnim (fédération nationale indépendante des mutuelles). Le pourcentage d’étudiants qui déclarent avoir une complémentaire santé est passé de 85% en 2017 à 69% en 2018. Ce taux se dégrade encore en 2019, avec uniquement 64% des étudiants couverts. La moitié des étudiants non couverts déclare qu’elle peut se passer d’une couverture complémentaire.

Le taux d’équipement des jeunes de 18 à 24 ans s’est en revanche un peu amélioré par rapport à l’an dernier, passant de 66% à 70% en un an. Parmi cette tranche d’âge, 21% déclarent qu’ils peuvent se passer de la complémentaire santé.

Ce baromètre confirme que l’âge est un facteur discriminant de l’équipement puisque le taux d’équipement augmente avec l’âge pour atteindre 98% chez les Français d’entre 55 et 64 ans.

Le niveau de satisfaction des Français à l’égard de leur complémentaire santé reste stable, autour de 91%. 57% des personnes interrogées se disent fidèles à leur complémentaire santé.

La proportion des Français qui déclare avoir un accès facile aux soins recule de 22% à 17% en un an. 71% des Français et trois quarts des habitants des villes de moins de 5.000 habitants affirment que la France est aujourd’hui face à un problème d’accès aux soins. L’origine de ces problèmes est atomisée, avec des réponses très différentes. 46% des personnes interrogées sont pessimistes quant à l’avenir du système de santé et 73% n’a pas confiance dans l’action du gouvernement en matière de santé, un sentiment qui se dégrade avec l’âge.

Le niveau de connaissance des Français sur les réformes comme la complémentaire santé solidaire ou le 100% santé reste vague. 5% d’entre eux déclarent bénéficier de la CSS et 10% découvre pouvoir en bénéficier lorsque l’enquêteur détaille les conditions d’éligibilité. 6 Français sur 10 déclarent avoir entendu parler du 100% santé, mais ce taux chute à 46% chez les foyers avec des faibles revenus. Uniquement 58% des personnes qui en ont entendu parler savent que les lunettes du panier 100% santé sont une sélection de la Sécurité sociale. 18% ne le savaient pas et 16% pensent qu’ils s’agit d’une sélection de l’opticien tandis que 8% croît que toutes les lunettes seront intégralement remboursées.

La sensibilité au prix de la complémentaire santé s’accentue en 2019. Ainsi, 47% des personnes interrogées trouvent ce prix excessif, contre 39% en 2018. La sensibilité au prix augmente aussi avec l’âge. 8 Français sur 10 rejettent les taxes qui pèsent sur leur complémentaire santé.

Le pourcentage de personnes qui affirment que leur fidélité ira davantage à des mutuelles engagées pour un futur meilleur plutôt qu’à des autres complémentaires santé chute de 10 points et passe de 60% à 50%. Uniquement 23% des Français sont prêts à payer plus cher une complémentaire santé d’une mutuelle qui s’engage. La préférence pour une mutuelle ne concerne que 51% des sondés, avec une progression de ce taux en fonction de l’âge.