Cession : Aviva se réorganise et vend ses activités à Hong Kong

L’assureur britannique Aviva a annoncé mercredi la vente de ses activités à Hong Kong et une réorganisation de ses différentes branches afin de rassurer des actionnaires préoccupés par les performances en demi-teinte du groupe.

Le groupe a dévoilé ses mesures lors d’une journée dédiée aux investisseurs très attendue au moment où le directeur général d’Aviva, Maurice Tulloch, en poste depuis mars, s’emploie à relancer l’entreprise dont le cours de Bourse a fondu ces dernières années. Aviva, qui a passé en revue des activités asiatiques depuis cet été avec l’espoir d’en vendre une partie, a trouvé un accord pour céder ses parts dans sa coentreprise à Hong Kong à son partenaire, le chinois Hillhouse Capital.

Il réfléchit également à se désengager de ses activités au Vietnam et en Indonésie, mais va finalement rester à Singapour et en Chine, un marché en plein essor tant dans l’assurance que l’épargne. Le patron du groupe a en outre décidé de simplifier son organisation, en créant cinq branches distinctes, à savoir la gestion de l’épargne et des retraites, l’assurance dommages, ainsi que l’assurance vie dans trois régions, le Royaume-Uni, l’Europe et l’Asie.

“Aviva est décidé à assurer un retour sur investissement durable aux actionnaires. Nos prévisions de trésorerie sont plus que suffisantes pour nous permettre de verser un dividende, réduire notre dette et faire croître Aviva”, a assuré M. Tulloch. Depuis son arrivée, le dirigeant a déjà engagé dans un programme d’économies permettant de réduire ses dépenses de 300 millions de livres par an d’ici 2022, par le biais de la suppression de 6% de ses effectifs, soit 1.800 emplois.

Les investisseurs semblaient quant à eux peu convaincus par les annonces du jour. Le titre de l’assureur perdait 3,61% à 403,20 pence à la Bourse de Londres vers 09H30 GMT.