Cession : AIG pourrait vendre deux filiales japonaises

L’assureur américain AIG, nationalisé en 2008, pourrait mettre en vente deux filiales japonaises, AIG Star Life et AIG Edison Life, selon le Wall Street Journal citant des sources « proches du dossier ». Le quotidien précisait dans son édition en ligne jeudi qu’aucun processus formel de mise en vente n’était enclenché, et une porte-parole de l’assureur s’est refusée à tout commentaire.

Selon le quotidien financier, après l’échec de la cession de sa grande filiale asiatique AIA au britannique Prudential, AIG envisagerait désormais de se séparer de ses filiales japonaises pour pouvoir renouer avec la stratégie de vente d’actifs destinée à rembourser les contribuables américains. La vente d’AIG Star Life et AIG Edison Life pourrait rapporter de 4 à 6 milliards de dollars, selon une estimation du directeur général de Chapdelaine Credit Partners Angelo Graci, citée par le quotidien.

Cela reste une fraction des 35,5Mds de dollars que l’assureur espérait tirer de la vente d’AIA. Le quotidien a précisé que la mise en vente de ces filiales serait un revirement pour le directeur général de l’assureur Robert Benmosche, arrivé aux commandes l’été dernier. M. Benmosche avait décidé en septembre de conserver ces deux filiales, initialement destinées à la vente, dans l’idée de les redresser.

Le WSJ avance parmi les parties qui pourraient être intéressées le nom de Prudential Financial, un assureur américain basé dans le New Jersey (Est), qui est déjà très présent au Japon. Le groupe américain n’a pas de relation avec le britannique Prudential.

Le mois dernier le directeur général de l’italien Generali, Giovanni Perissinotto, avait indiqué qu’il pourrait étudier l’acquisition d’actifs d’AIG en Asie. Mais d’après le Corriere della Sera, il s’intéresserait surtout à des activités d’AIG aux Philippines et en Chine.

New York, 1 juillet 2010 (AFP)