Catastrophes naturelles : L’impact du coût des inondations en Thaïlande en hausse pour la CCR

Le coût net des inondations survenues en Thaïlande fin 2011 pour la Caisse centrale de réassurance (CCR) sera plus élevé qu’annoncé dans les comptes de l’an passé, a indiqué jeudi à l’AFP le directeur financier, Pierre Michel, précisant que ce relèvement ne dépasserait pas 50% de l’estimation initiale.

Dans ses comptes 2011, la CCR avait évalué à 161 millions d’euros l’impact net du sinistre thaïlandais sur son résultat, a précisé M. Michel.

Le réassureur à capitaux publics n’avait jusqu’ici communiqué que sur la facture globale liée aux événements survenus au Japon (séisme et tsunami), en Nouvelle-Zélande (séisme) et en Thaïlande, qui se montait à 196 millions d’euros.

Dans l’hypothèse où le coût net serait effectivement réévalué de 50%, la note finale serait donc d’environ 240 millions d’euros.
“Il se trouve que (depuis l’arrêté des comptes 2011 en février 2012) de nouvelles informations ont continué à émerger du fait de la multiplicité des cessions” (couvertures cédées au réassureur par l’assureur), a expliqué M. Michel.

“Aujourd’hui, nous pensons que nous avons fait le tour des expositions que nous avions”, a-t-il ajouté, au sujet des conséquences de ces inondations, qui ont paralysé une partie importante de l’économie et du territoire thaïlandais durant quatre mois.

Selon le réassureur Swiss Re, les inondations ont occasionné 10 milliards de dollars de sinistres assurés, dont environ 60% sont couverts au final par les réassureurs.